À surveiller: WSP, Cascades et Boyd

Publié le 17/09/2019 à 08:27

À surveiller: WSP, Cascades et Boyd

Publié le 17/09/2019 à 08:27

Par Dominique Beauchamp

Photo : courtoisie

Que faire avec les titres de WSP Global, Cascades, et Boyd? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Groupe WSP Global (WSP, 75,67$): l’ingénieur-conseil mérite encore mieux

Après avoir analysé en profondeur l’évaluation de WSP par rapport à deux sociétés semblables, Maxim Sytchev, de la Financière Banque Nationale, en conclut que l’ingénieur-conseil mérite une évaluation supérieure au multiple actuel de 10,7 fois le bénéfice d’exploitation.

L’analyste augmente donc son cours cible, lui qui passe de 79$ à 82$, et recommande l’achat du titre, pour un gain potentiel d’encore 13%.

À la suite d’un bond de 29% depuis le début de l’année, WSP s’échange près de son cours record.

Son nouveau cours cible équivaut à un multiple de 11,5 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2020, ce qui se compare à 16,2 fois pour l’Américaine Tetra Tek (TTEK, 83,74$US) et à 14 fois pour la Suédoise Sweco AB.

M. Sytchev attribue l’écart d’évaluation au fait que ces deux sociétés dégagent un rendement de l’avoir plus élevé que celui de WSP pour des raisons propres à leur marché respectif. WSP est aussi un peu plus endettée, en raison d’un grand nombre d’acquisitions effectuées depuis 2012.

M. Sytchev prévoit d’ailleurs que d’autres achats ajouteront 2 900 employés chez WSP au deuxième semestre et 5 200 en 2020, dans son modèle.

WSP est aussi moins chèrement évaluée que ses semblables en fonction des bénéfices malgré une croissance interne impressionnante», dit-il.

La hausse régulière des flux libres depuis 2015 est unique dans son industrie, tout comme la conversion de 124% de ses bénéfices en flux libres, fait-il aussi valoir.

M. Sytchev émet l’hypothèse que les investisseurs s’ajustent encore au sursaut de 2,84$ à 5,21$ par action des flux de trésorerie libres l’an dernier, ou doutent encore que ce nouveau régime soit durable.

Les flux de trésorerie libres prévisibles, le rabais d’évaluation par rapport aux semblables, la stratégie active d’acquisitions, la diversité de ses marchés, la faible part des ressources naturelles dans ses spécialités et son actionnariat institutionnel fort (Fonds du régime de pension du Canada, 19,6% et la Caisse de dépôt, 18,7%) confèrent à la société «unique» encore un bon potentiel, conclut-il.

 

Cascades (CAS, 12,13$): le prix du carton porte encore ombrage au potentiel du papier-tissu

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

15/01/2021 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

Bourse: Wall Street conclut dans le rouge une semaine volatile

Mis à jour le 15/01/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. Les marchés reculent alors que s'amorce la saison des résultats financiers.

À la une

Vers la création d'un troisième parti à Washington?

15/01/2021 | François Normand

ANALYSE — L'histoire américaine est parsemée de tiers partis ou de candidats indépendants lors des présidentielles.

Étude WOW 2020: les champions de l'expérience client en temps de pandémie

15/01/2021 | Kévin Deniau

ÉTUDE WOW 2020. Les Aliments M&M et Simons arrivent en tête de liste.

#Onestouvert, un mot-clic au secours des restaurateurs

15/01/2021 | Catherine Charron

L'expression «est venue d’un franchisé à bout de souffle qui voulait juste faire entendre qu’il était ouvert »