À surveiller: Uber, Pfizer et Bombardier

Publié le 03/08/2023 à 09:19

À surveiller: Uber, Pfizer et Bombardier

Publié le 03/08/2023 à 09:19

Par Denis Lalonde

Bombardier (BBD.B, 67,52$) : des bénéfices largement supérieurs aux prévisions au second trimestre

Bombardier a dévoilé ce matin un bénéfice net largement supérieur aux prévisions des analystes pour son second trimestre terminé le 30 juin.

Pour la période, la société a fait état d’un bénéfice par action ajusté de 0,72$, alors que l’analyste Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, misait sur un chiffre de 0,28$.

«Les revenus de Bombardier ont atteint 1,68 milliard de dollars (G$) durant le trimestre, ce qui est conforme aux prévisions du consensus des analystes, mais supérieur à nos attentes de 1,59G$», dit-il.

L’analyste souligne que l’entreprise a livré 29 appareils durant le trimestre et la division des services après-vente a vu ses revenus progresser de 19% sur un an.

«Le bénéfice avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) a atteint 275 millions de dollars (M$), pour une marge bénéficiaire de 16,4%, alors que nous anticipions une performance de 223M$ et une marge de 14%», ajoute-t-il. Le consensus des analystes était un peu plus optimiste à 247M$.

Bombardier a vu ses flux de trésorerie libres diminuer de 222M$, alors que Cameron Doerksen anticipait un recul de 315M$ pour soutenir l’augmentation de la cadence de production du fabricant d’avions d’affaires.

Le carnet de commandes a atteint 14,9G$ à la fin du trimestre, en légère augmentation sur trois mois, lui qui était de 14,8G$ à la fin du premier trimestre. La ratio de nouvelles commandes par livraison s’est légèrement amélioré à 1,1.

La direction de Bombardier a dit être confiante d’atteindre ses cibles pour l’ensemble de l’exercice 2023, qui prévoient des revenus de 7,6G$, un BAIIA plus élevé que 1,13G$ et un bénéfice avant intérêts et impôts (BAII) plus élevé que 695M$.

Le consensus des analystes pour l’ensemble de l’exercice prévoit des revenus de 7,8G$, un BAIIA de 1,2G$ et un BAII de 722M$.

L’analyste réitère sa recommandation de «surperformance» sur le titre et relève son cours cible sur un an, qui passe de 85$ à 93$. Il dit rester positif envers Bombardier, entre autres grâce à la robustesse du carnet de commandes et de la dynamique de l’industrie des avions d’affaires qui reste généralement positive.

 

Sur le même sujet

À surveiller: Nuvei, Apple et Stella Jones

09/05/2024 | Matthieu Hains

Que faire avec les titres de Nuvei, Apple et Stella Jones? Voici quelques recommandations d’analystes.

À surveiller: BCE, WSP et Bombardier

03/05/2024 | Charles Poulin

Que faire avec les titres BCE, WSP et Bombardier? Voici des recommandations d’analystes.

À la une

Bourse: nouveaux records pour le Nasdaq et le S&P 500

Mis à jour à 18:49 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en légère hausse.

Bourse: les gains du S&P 500 en 2024 restent fragiles

03/05/2024 | Denis Lalonde

BALADO. Plus de la moitié du gain du S&P 500 lors des quatre premiers mois de 2024 est attribuable à... Nvidia.

Bourse: les gagnants et les perdants du 21 mai

Mis à jour à 18:51 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.