À surveiller: Canadien National, TFI International et Apple

Publié le 02/08/2023 à 08:30

À surveiller: Canadien National, TFI International et Apple

Publié le 02/08/2023 à 08:30

Par Denis Lalonde
Un train du Canadien National

Le transporteur ferroviaire de marchandises Canadien National (CN) a affronté de nombreux vents contraires durant le second trimestre. (Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Canadien National, TFI International et Apple? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

 

Canadien National (CNR, 159,91$) : de nombreux vents contraires qui affecteront les marges bénéficiaires

Le transporteur ferroviaire de marchandises Canadien National (CN) a affronté de nombreux vents contraires durant le second trimestre, dont les feux de forêt, une baisse de la demande et une grève au port de Vancouver.

«Même si l’exécution reste solide, nous croyons tout de même que ces facteurs feront pression sur les revenus de Canadien National», estime l’analyste Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux. Ce dernier croit également que le recrutement de Jim Vena comme PDG de Union Pacific résultera en un transfert de revenus de Canadien National vers son concurrent américain.

Jim Vena, qui entrera officiellement en poste le 14 août, fait un retour chez Union Pacific, où il a travaillé de 2019 à 2021. Auparavant, il a oeuvré pendant plus de 40 ans au CN.

Ce dernier fait passer sa recommandation sur le titre de «surperformance» à «performance égale au secteur», alors que son cours cible sur un an passe de 174$ à 165$.

L’analyste de RBC Marchés des capitaux souligne que depuis que la direction du CN a émis ses prévisions pour les exercices à venir en mai dernier, l’entreprise a été affectée par de nombreux événements macroéconomiques, à savoir une baisse de la production de céréales au Canada, de même que par les éléments cités précédemment.

Tout cela fera en sorte de limiter le potentiel d’appréciation du titre, selon lui, jusqu’à ce que le profil de croissance de l’entreprise soit mieux compris.

Il ajoute que le titre du CN se négocie à prime par rapport à ceux de ses concurrents américains, ce qui était mérité vu l’amélioration de ses marges bénéficiaires au cours des derniers trimestres. Toutefois, Walter Spracklin estime qu’il sera difficile pour la société de tenir le rythme.

«Le titre du CN se négocie en ce moment à un multiple de 20 fois les bénéfices prévus des 12 prochains mois, ce qui est dans la moyenne des cinq dernières années. Toutefois, pour les raisons citées précédemment, nous ramenons la valeur du titre à un ratio de 17 fois les bénéfices prévus en 2025», écrit-il.

Le cours cible sur un an de 165$ est le scénario de base de l’analyste, qui a également une cible pessimiste de 114$ et une autre, optimiste, de 197$.

 

TFI International (TFII, 174,68$, 131,17$US) : l’analyste de la Financière Banque Nationale abaisse sa recommandation, mais augmente son cours cible

Sur le même sujet

À la une

Ce projet de loi affectera toutes les entreprises

24/05/2024 | François Normand

ANALYSE. Le projet de loi sur l’énergie que Pierre Fitzgibbon déposera d’ici le 7 juin sera structurant pour le Québec.

Électricité: un manufacturier sur trois en manque

23/05/2024 | François Normand

Près de 75% des entreprises des secteurs manufacturier et industriel retardent des projets ou des investissements.

Bourse: les résultats des 7 magnifiques au 1T

24/05/2024 | lesaffaires.com

D'Apple à Nvidia, qui a dépassé les attentes ou déçu les marchés.