À surveiller: Fiera Capital, Norbord et Enbridge

Publié le 17/06/2019 à 09:15

À surveiller: Fiera Capital, Norbord et Enbridge

Publié le 17/06/2019 à 09:15

Par Jean Gagnon
Jean-Guy Desjardins, président du conseil d'administration et chef de la direction de Fiera Capital.

Jean-Guy Desjardins, président du conseil d'administration et chef de la direction de Fiera Capital. (Photo: LesAffaires.com)

Que faire avec les titres de Fiera Capital, Norbord et Enbridge? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

Fiera Capital (FSZ, 12,15$): Une émission d’obligations améliore sa flexibilité financière

D’abord prévue pour 75 millions, c’est maintenant 100 millions d’obligations que Fiera Capital émettra pour le compte d’un groupe de preneurs fermes composé de cinq grandes firmes de courtage canadiennes. Un montant additionnel de 10 millions pourrait venir grossir l’émission si les courtiers exercent l’option de sur-allocation.

Cette émission d’obligations ajoutera à la flexibilité de la firme dont le montant total de la dette s’approchait du maximum permis par l’entente restrictive de la firme avec ses banquiers, note Geoffrey Kwan, analyste chez RBC Dominion Securities.

Comme ces obligations peuvent être remboursées par l’émission d’actions Classe A avec droits de vote, elles ne sont pas considérées comme étant de la dette en vertu de la clause restrictive. À la suite de l’émission d’obligations, le ratio dette nette/bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) passera d’environ 3,5 fois à environ 3,0-3,2 fois estime l’analyste. La clause restrictive de Fiera prévoit un maximum de 4 fois.

Le produit de la nouvelle émission d’obligations servira à financer les acquisitions annoncées récemment, à rembourser la dette en cours et à regarnir les liquidités.

L’analyste de la RBC maintient sa cote de performance égale au secteur et son cours cible sur 12 mois de 14$.

L’analyste rappelle que lors de la réunion des actionnaires, il y a quelques semaines, la direction annonçait qu’elle n’allait pas augmenter son dividende pour l’instant. C’est la bonne décision, croit-il, compte tenu que Fiera verse déjà environ 75% de ses bénéfices en dividendes, soit un rendement de presque 7%, et qu’il vaut mieux selon lui que la firme utilise ses flux de trésorerie pour réduire sa dette.

 

Norbord (OSB, 23,43 $US): Un analyste hausse sa cote et bonifie son cours cible


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Y a-t-il un avenir pour la production d'aluminium au Québec?

ANALYSE. L’industrie vit une crise qui nécessite une révolution économique, mais surtout technologique.

La région de l'aluminium, mais pas seulement

Édition du 14 Septembre 2019 | Pierre Théroux

FOCUS SAGUENAY–­LAC-SAINT-JEAN. Impossible de la manquer. En arrivant à la ville de Saguenay, ...

La Bourse est figée en attendant un signal

BLOGUE. Il faudra plus que la résolution des conflits pour redonner un réel nouvel élan à la Bourse, selon ce stratège.