À surveiller: Metro, Québecor et Stella Jones

Publié le 12/03/2020 à 08:35

À surveiller: Metro, Québecor et Stella Jones

Publié le 12/03/2020 à 08:35

Par Dominique Beauchamp

(Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Metro, Québecor et Stella Jones? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note: l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Metro (MRU, 54,44$): un bon rempart dans la tourmente

L’épicier est un bon titre à détenir pendant la tourmente économique et boursière, croit Vishal Shreedhar, de la Financière Banque Nationale.

Dans le passé, son titre a maintes fois procuré un rendement supérieur à celui de son industrie en période de difficultés économiques.

Metro conserve un bon bilan et génère de solides liquidités excédentaires malgré les investissements majeurs de 420 millions pour construire et agrandir deux centres de distribution au Québec, en plus des 400M$ déjà en chantier pour ceux de l’Ontario, dit-il.

«Nous avions prévu ces débours, mais ils surviennent plus tôt que prévu. L’épicier devrait terminer l’année avec une dette de 2,5 fois le bénéfice d’exploitation comme prévu. Les investissements n’entachent pas non plus la stratégie de retour de capital aux actionnaires», indique M. Shreedhar.

Metro distribue dorénavant de 30 à 40% des bénéfices ajustés de l’année précédente en dividendes.

De surcroît, une fois en exploitation les nouveaux centres de distribution devraient soutenir les marges de l’épicier en diminuant les dépenses de main-d’œuvre et de transport, à long terme.

«Les investisseurs ont historiquement perçu Metro comme un refuge en temps d’incertitude. Son attrait tient à sa longue feuille de route d’exécution solide et à son absence de l’Ouest canadien», dit-il.

En revanche, son titre obtient déjà en Bourse une prime d’évaluation par rapport à ses rivaux.

Une fois la conjoncture rétablie, cette plus-value pourrait redevenir un frein à l’appréciation relative du titre.

Dans un horizon d’un an, M. Shreedhar recommande donc de conserver le titre pour lequel il a un cours cible de 56$, soit un multiple de 10 fois le bénéfice d’exploitation des épiceries et de 13 fois celui des pharmacies Jean Coutu.

L’analyste n’a toutefois pas encore mis à jour ses prévisions pour tenir compte des nouvelles dépenses en capital et des futurs gains d’efficacité.

Québecor (QBR.B, 30,86$): moins de croissance, mais le dividende grimpe de 78% 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

Sur le même sujet

Les titres boursiers qui ont retenu l'attention cette semaine

07/08/2020 | lesaffaires.com

Voici les titres boursiers et rapports d'analystes qui ont retenu l'attention cette semaine.

À surveiller: Saputo, Metro et Stella-Jones

Que faire avec les titres de Saputo, Metro et Stella-Jones? Voici quelques recommandations d'analystes.

À la une

Bourse: Wall Street termine sans direction, digérant les données sur l'emploi

Mis à jour il y a 37 minutes | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Wall Street termine la séance sans direction, digérant le rapport mensuel américain sur l'emploi.

Titres en action: Magna International, Sun Life, Héroux-Devtek, Goldman Sachs...

Mis à jour le 07/08/2020 | AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.

COVID-19: Second Cup ferme davantage de cafés

Second Cup tente de s’ajuster au coup porté par la pandémie de COVID−19.