À surveiller: Bombardier, Medtronic et Deere

Publié le 19/08/2019 à 08:32

À surveiller: Bombardier, Medtronic et Deere

Publié le 19/08/2019 à 08:32

Par Jean Gagnon
Des appareils Bombardier Global 7500.

(Photo: courtoisie)

Que faire avec les titres de Bombardier, Medtronic et Deere? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

 

Bombardier (BBD.B, 1,66 $): le risque d’exécution serait surévalué selon un analyste

Les ratés qu’ont connu les flux de trésorerie de Bombardier en 2018 et 2019 ont été largement attribuées aux difficultés rencontrées dans l’exécution de certains contrats chez Bombardier Transport.

Les investisseurs se demandent maintenant si des risques similaires existent pour plusieurs autres contrats dans son carnet de commandes, affirme Cameron Doerksen, analyste à la Financière Banque Nationale. Afin d’évaluer ce risque, il a examiné de près et sous plusieurs angles tous les contrats que Bombardier Transport s’est vue attribuer depuis quatre ans.

En regroupant par la valeur en dollars des contrats, l’analyste conclut que 49% des contrats comportent un faible risque de connaitre des difficultés au niveau de l’exécution, et 44% un risque moyen. Seulement 7% des contrats sont identifiés comme étant à haut risque.

La direction de Bombardier affirme que le faible risque associé à la composition de son carnet de commandes est une des raisons de croire que les marges bénéficiaires atteindront éventuellement l’objectif à long terme d’environ 9%.

À la suite de son analyse du risque de chaque contrat, Cameron Doerksen est d’accord avec la conclusion de la direction. Les contrats qui causent des problèmes actuellement continueront de peser sur les marges en 2020, mais ensuite, en 2021, il croit qu'il est concevable que les marges bénéficiaires de Bombardier Transport s’approchent de l’objectif de la direction.

L’analyste de la Financière maintient sa recommandation de «surperformance» , ainsi que son cours cible de 4,15$. À son avis, la faiblesse actuelle du titre s’explique par un pessimisme excessif de la part des investisseurs quant à la capacité de Bombardier de vaincre les difficultés que rencontre actuellement sa division Transport.

 

Medtronic (MDT, 102,76 $US): à quoi s’attendre demain


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

Sur le même sujet

Bombardier en négociations pour vendre ses activités de câblage

11/11/2019 | AFP

Son chiffre d'affaires annuel moyen est estimé à environ 60 millions de dollars.

Bombardier vend ses usines de Belfast et de Casablanca

Mis à jour le 31/10/2019 | La Presse Canadienne

Bombardier a dévoilé des résultats financiers inférieurs aux prévisions au 3e trimestre.

À la une

Les investissements miniers progressent 7% en 2018

14/11/2019 | François Normand

L'Association minière du Québec s’inquiète toutefois de la réduction des dépenses d'exploration.

Immobilier: le Québec termine l'année en force

14/11/2019 | Les Affaires - JLR

BLOGUE INVITÉ. À Montréal, l’ajout de nouvelles unités peine à répondre à la demande, ce qui fait grimper les prix.

Canopy Growth rate la cible, le titre plonge

Mis à jour le 14/11/2019 | Denis Lalonde

Le titre de Canopy Growth termine la journée sur une chute de 14,27% à la Bourse de Toronto.