À surveiller: BCE, Banque TD et Performance Sports

Publié le 28/08/2015 à 10:38

À surveiller: BCE, Banque TD et Performance Sports

Publié le 28/08/2015 à 10:38

Par Dominique Beauchamp

Photo: Charles Desgroseilliers

Que faire avec les titres de BCE, Banque TD et Performance Sports? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

BCE (BCE, 53,42$): une restructuration chez Bell Média aura des retombées dès 2016

Une nouvelle présidente chez Bell Média, Mary Ann Turcke, et le départ de cadres, sont le prélude à une restructuration majeure de cette division, croit Phillip Huang, de Barclays.

«Les coupes seront majeures parce que la nouvelle patronne a besoin d’arrimer la structure de coûts à la nouvelle réalité des médias, soit la concurrence du visionnement en continu, la baisse des revenus publicitaires, la hausse des coûts de programmation et la télé à la carte», indique l’analyste, qui prévoit des détails lors du dévoilement des résultats du troisième trimestre.

Ces compressions sont plus que dues puisque Bell Média a peu supprimé de postes depuis son achat de CTV et d’Astral.

M. Huang estime que les charges de cette restructuration affecteront peu les flux de trésorerie de 2015, mais que les économies supporteront la progression des flux de trésorerie, des bénéfices et du dividende, dès 2016.

. M. Huang en recommande l'achat avec un cours-cible de 60$. Il aime ses atouts défensifs et offensifs, soit un dividende élevé et un titre moins volatil que le marché, ainsi que le croissance du sans-fil et du service Fibe. Il prévoit une progression de 9 % des revenus et de 7 % du bénéfice d'exploitaiton pour l'exercice 2015.

L’action de BCE est inchangée depuis le début de l’année

Banque TD (TD, 52,34$): le contrôle des coûts commence déjà à se faire sentir

À suivre dans cette section

À la une

Trois stratégies pour rendre son commerce plus attrayant

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Voici trois commerces qui ont élaborer de nouvelles stratégies pour se démarquer.

La main-d'oeuvre reste un défi pour les détaillants

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Plus d'un poste vacant sur dix au Québec se trouve dans le secteur du commerce de détail.

Des clients avides de rabais

Édition du 22 Mai 2024 | Jean-François Venne

COMMERCE DE DÉTAIL. Les détaillants doivent s'ajuster aux nouvelles attentes des consommateurs.