Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 17/05/2017 à 06:41, mis à jour le 17/05/2017 à 07:44

Bourse: ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture mercredi

Publié le 17/05/2017 à 06:41, mis à jour le 17/05/2017 à 07:44

Photo: 123rf.com

1-Wall Street pointe vers une baisse à l'ouverture, le marché s'inquiétant des nouvelles tensions politiques aux Etats-Unis, où le président américain Donald Trump est soupçonné d'avoir interféré dans une enquête du FBI.

2-Les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,44%, 0,40% et 0,34% dans les négociations précédant l'ouverture officielle. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, ajoute 0,58% à 51,95$US.

3-À l'étranger, les marchés asiatiques que nous suivons ont terminé en baisse sous l'effet Trump. L'indice Hang Seng de la Bourse de Hong Kong a perdu 0,17% et l'indice composite de la Bourse de Shanghai a cédé 0,27%. La Bourse de Tokyo, qui avait modestement rebondi mardi, a fini dans le rouge de 0,56%.

En Europe à la mi-séance, la tendance est plutôt baissière. La Bourse de Paris laisse tomber 0,45%, tandis que Francfort abandonne 0,35%. La Bourse de Londres est toutefois repassée en territoire positif, avançant de 0,02%.

Déjà accusé d'avoir été trop bavard avec des diplomates russes, le président des Etats-Unis est désormais soupçonné d'avoir tenté de mettre fin à une enquête du FBI portant sur les connexions russes de Michael Flynn, l'ancien conseiller en sécurité nationale du président, selon plusieurs médias américains.

Des révélations considérées comme «très embarrassantes pour le président américain» par les stratégistes du courtier Aurel BGC.

«Ce qui sera potentiellement important pour les marchés dans les semaines et mois qui viennent, ce seront les faux pas apparents du président qui pourraient galvaniser ses opposants, ce qui pourrait rendre plus difficile l'application de son programme économique», a dit de son côté Greg McKenna, stratégiste chez AxiTrader.

4-À l'agenda économique, les ventes des manufacturiers de mars seront dévoilées au Canada. Hormis les données hebdomadaires sur le pétrole, aucune statistique ne sera publiée aux États-Unis.

5-Parmi les titres en action,

Rupert M. Merer, de la Financière Banque Nationale, hausse sa cible pour le titre de 5n Plus(VNP, 2,91$) de 2,75$ à 3,40$. L’analyste souligne que le titre a grimpé de 46% depuis que l’entreprise a dévoilé de solides résultats à son premier trimestre, le 2 mai. Le bond du titre semble toutefois exagéré, la direction indiquant que c’est «business as usual» au sein de l’entreprise. La Caisse de dépôt et placement a acquis 8,7 millions d’actions de la société montréalaise le 2 mars, ce qui en fait le principal actionnaire. Le fondateur, Jacques L’Ecuyer, avait vendu sa participation de 14,1 millions d’actions en février. L’entreprise fait-elle l’objet de spéculation d’acquisition? L’entreprise est un important acteur dans plusieurs métaux rares, ce qui pourrait alimenter les rumeurs. La recommandation de l’analyste est à neutre.

Bombardier(BBD.B, 2,10$) a accordé un contrat de services TI de six ans d’une valeur de 700M$ à IBM(IBM, 153,68$US). Cette entente vise accroître la productivité et à réduire les coûts de la multinationale montréalaise. Il sera intéressant de surveiller la réaction du titre de Groupe CGI(GIB.A, 66,91$) dans la foulée de cette annonce.

Aravinda Galappathige, de Canaccord Genuity, réitère sa recommandation neutre et sa cible de 60$ pour le titre de BCE(BCE, 61,17$) après que le géant des télécommunications eut annoncé son nouveau service Alt TV qui vise reconquérir les déserteurs du service de télédistribution traditionnel. Ce développement était attendu en raison des commentaires du PDG George Cope lors du dévoilement des résultats du premier trimestre, note l’analyste. Ce dernier n’anticipe pas une érosion importante des marges bénéficiaires du service télé de BCE en dépit du prix plus faible de ce nouveau service.

Endri Leno, de la Financière Banque Nationale, réitère sa recommandation surperformance et sa cible de 4,40$ pour le titre de la ProMetic Sciences de la Vie(PLI, 2,05$) après la publication de résultats du premier trimestre qu’il juge conforme aux attentes. La société a encaissé une perte avant intérêts, impôts et amortissement(BAIIA) de 26,5M$, alors qu’il s’attendait à une perte de 26,6M$. La société a utilisé 31,1M$ de liquidités au cours du trimestre. L’approbation attendue en cours d’année du traitement Plasminogen demeure le principal catalyste pour la biopharmaceutique lavalloise.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...