À surveiller: Air Canada, Héroux-Devtek et CannTrust Holdings

Publié le 18/09/2019 à 09:05

À surveiller: Air Canada, Héroux-Devtek et CannTrust Holdings

Publié le 18/09/2019 à 09:05

Par Jean Gagnon
Un avion d'Air Canada.

(Photo: 123RF)

Que faire avec les titres de Air Canada, Héroux-Devtek et CannTrust Holdings? Voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement. Note: l'auteur peut avoir une opinion différente de celle des analystes.

 

Air Canada (AC.A, 44,01$): Elle pourra esquiver la hausse du prix du pétrole, selon un analyste

Après avoir chuté de 3% lundi à la suite d’une hausse marquée du prix du pétrole causée par l’attaque des installations pétrolières saoudiennes survenue la fin de semaine dernière, l’action du transporteur aérien a rebondi de 5% mardi alors que le prix du pétrole perdait la moitié des gains obtenus la veille.

Bien qu’il soit difficile de prévoir la suite des événements, Konark Gupta, analyste chez Scotia Capital, n’est pas trop inquiet quant à la performance du titre d’Air Canada, car son modèle de prévisions s’appuyait déjà sur des hypothèses prudentes quant au prix du carburant, et qu’il croit que la compagnie pourra refiler éventuellement les hausses de prix aux passagers compte tenu que la capacité de l’industrie est déjà réduite à cause du maintien au sol des appareils Boeing 737 MAX.

La recommandation de l’analyste de la Scotia pour le titre d’Air Canada est «surperformance», et son cours cible pour les prochains douze mois est de 53$.

Le modèle de prévision de l’analyste repose sur une hypothèse de prix moyen pour le Brent de 64,50$US le baril pour les quatre prochains trimestres, ce qui est près du cours actuel. Si le prix moyen pour cette période devait être de 2 $US plus élevé que le cours actuel, l’impact négatif sur les bénéfices avant intérêts, impôts et amortissement (BAIIA) d’Air Canada serait de 100 millions, soit à peine 2,5%, en présumant que le transporteur assumerait entièrement la hausse, ce qui est peu probable, estime l’analyste.

Pour compenser un prix moyen du Brent qui s’établirait à 66,50$US, Air Canada n’aurait qu’à hausser le prix du siège de 2$, ce qui ne serait pas difficile compte tenu que la demande est forte alors que l’offre demeure sous pression, conclut l’analyste.

 

Héroux-Devtek (HRX, 17,06$): Un analyste recommande de profiter de la faiblesse actuelle du titre

À la une

ACEUM: Trudeau n'envisage pas d'aide pour l'aluminium

C’est ce que le premier ministre a dit à l’entrée de la réunion de son caucus mercredi matin.

ACEUM: l'industrie québécoise de l'aluminium inquiète

Mis à jour à 11:55 | La Presse Canadienne

«On pense qu'on a été sacrifié pour protéger l'acier.»

Les amendements apportés à l'accord de libre-échange nord-américain

10/12/2019 | AFP

Les conditions sur le marché du travail sont l’obstacle le plus épineux du traité.