À surveiller: Banque Scotia, Transat A.T., et CCL Industries

Publié le 29/11/2023 à 09:00

À surveiller: Banque Scotia, Transat A.T., et CCL Industries

Publié le 29/11/2023 à 09:00

Par Dominique Beauchamp

Transat A.T. (TRZ, 3,06$) : la co-entreprise avec Porter plait, mais ne change pas la donne

Un an après l’accord de partage de codes, les transporteurs aériens Transat A.T. et Porter Airlines unissent leurs forces dans une co-entreprise qui facilitera encore plus le partage de leurs réseaux complémentaires pour les voyageurs.

Si Cameron Doersken de la Financière Banque Nationale voit la nouvelle entente commerciale d’un très bon œil – parce qu’elle apportera à Transat A.T. de nouveaux voyageurs locaux dont ses rivaux nationaux bénéficient déjà – il reste prudent et ne touche pas à son cours cible de 4$ et il continue de recommander d’éviter le titre du transporteur aérien nolisé.

Transat doit en effet refinancer une importante dette prochainement, ce qui pourrait affaiblir la position des actionnaires.

L’analyste s’attend d’ailleurs à ce que le transporteur continue d’améliorer sa rentabilité comme il l’a fait au cours des derniers mois.

La co-entreprise ne devrait pas soulever de soucis de la part des autorités réglementaires, dit-il, puisqu’elle améliore la concurrence au pays et que les deux réseaux, l’un surtout intérieur et l’autre international, se complètent.

L’alliance prévoit entre autres que les deux transporteurs partagent des revenus en fonction de formules préétablies tout en harmonisant leurs vols et en coordonnant leur mise en marché et leurs tarifs.

Les voyageurs pourront combiner des segments de vol sur un seul billet et enregistrer leurs bagages une seule fois.

Les membres du programme de fidélisation de Porter pourront aussi utiliser leurs points pour les vols de Transat.

«Transat n’offre pas encore de programme de fidélisation, mais nous prévoyons qu’un tel plan pourrait être implanté en 2025 et permettre à ses voyageurs d’utiliser leurs points pour les vols de Porter», ajoute Cameron Doersken.

Transat prévoit que 15 à 18% de ses clients proviendront des vols de correspondance de Porter une fois que tous les bénéfices des ententes commerciales seront pleinement réalisés.

L’entente de 10 ans requerra peu d’investissements de la part de Transat, hormis les dépenses en infrastructures TI, précise aussi l’analyste.

Son cours-cible de 4$ équivaut à un multiple de 5 fois le bénéfice d’exploitation prévu en 2024.

CCL Industries (CCL.B, 57,10$) : Scotia flaire un point de bascule pour le géant des étiquettes

À la une

Budget fédéral 2024: l'art de se tirer dans le pied

EXPERT INVITÉ. Le gouvernement de Justin Trudeau «s’autopeluredebananise» avec son «budget mémorable».

Gain en capital: pas une surprise

EXPERT INVITÉ. «Combien d’impôt ça va vous coûter de plus?»

L'industrie technologique mécontente des mesures sur les gains en capital

Mis à jour à 17:22 | La Presse Canadienne

L'industrie technologique est mécontente des mesures sur les gains en capital.