Êtes-vous plus productif quand vous êtes sous pression?

Publié le 10/09/2013 à 09:09, mis à jour le 10/09/2013 à 06:07

Êtes-vous plus productif quand vous êtes sous pression?

Publié le 10/09/2013 à 09:09, mis à jour le 10/09/2013 à 06:07

Pour découvrir laquelle était la bonne, les trois chercheurs américains se sont penché sur la base de données d'une firme établie aux États-Unis, dont l'identité a soigneusement été dissimulée. Tout ce que l'on sait d'elle, c'est qu'elle dispose de succursales dans une douzaine d'États et que ses quelque 23 600 employés travaillent tous avec un ordinateur qui enregistre leurs moindres faits et gestes – c'est d'ailleurs ainsi que la haute-direction évalue la productivité de chacun sur une base quotidienne. On peut imaginer qu'il s'agit là d'une firme œuvrant dans le télémarketing.

Mme Shaw et MM. Lazear et Stanton ont analysé la performance de tous ces employés, entre juin 2006 et mai 2010. Il en est ressorti que durant la récession, leur productivité globale a augmenté de 5,4%, ce qui est nettement plus que la moyenne nationale, qui était de 3,16%. Mais surtout, que 85% de cette progression était due à une chose : le fait que chaque employé a alors redoublé d'ardeur au travail.

Autrement dit, la principale explication du gain en productivité des employés en période de récession est la peur. Oui, la peur de perdre son travail, ou même de voir son entreprise disparaître. Tout le monde met dès lors l'épaule à la roue, en ayant en tête que c'est là le seul moyen de s'en sortir, tant individuellement que collectivement.

La conclusion est donc simple :

> Nous sommes plus productifs quand nous sommes sous pression.

Cela étant, être animé par la peur n'a rien de souhaitable, et on peut même aller jusqu'à dire que cela peut se révéler néfaste pour l'individu : quand on est continuellement sous pression, on devient stressé; et lorsqu'on est stressé trop longtemps, on file droit vers le burnout. Et personne ne dira qu'un burnout va de paire avec la productivité…

Que retenir de tout cela? À mon avis, une chose très simple :

> Être sous pression est bon pour notre productivité. Néanmoins, il faut veiller à ne pas être sous pression trop longtemps, sinon l'on risque de vite connaître de grandes désillusions.

En passant, l'écrivain grec Ésope a dit dans ses Fables : «Le travail est pour les hommes un trésor».

Découvrez mes précédents billets

Rejoignez-moi sur Facebook et sur Twitter

À propos de ce blogue

EN TÊTE est le blogue management d'Olivier Schmouker. Sa mission : aider chacun à s'épanouir dans son travail. Olivier Schmouker est chroniqueur pour le journal Les affaires, conférencier et auteur du bestseller «Le Cheval et l'Äne au bureau» (Éd. Transcontinental), qui montre comment combiner plaisir et performance au travail. Il a été le rédacteur en chef du magazine Premium, la référence au management au Québec.

Olivier Schmouker

Blogues similaires

Delta: les vaccins ne protègent qu'à 40% de la transmission (OMS)

24/11/2021 | AFP

«Les vaccins sauvent des vies, mais ils n’empêchent pas totalement la transmission du Covid-19»

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...