Introverti? Voici comme interagir avec vos supérieurs

Publié le 17/03/2020 à 14:35

Introverti? Voici comme interagir avec vos supérieurs

Publié le 17/03/2020 à 14:35

Un homme fait une présentation devant trois autres hommes

La gestion de ses supérieurs est une dynamique complexe à naviguer pour tous et particulièrement pour les plus introvertis. (Photo: Austin Distel/ Unsplash)

Avec Leo Gelfand

BLOGUE INVITÉ. Des employés de premier échelon aux cadres supérieurs, savoir gérer ses supérieurs est un outil essentiel pour établir une relation mutuellement bénéfique avec son dirigeant et faire progresser sa carrière. La gestion de ses supérieurs est une dynamique complexe à naviguer pour tous et particulièrement pour les plus introvertis, qui souhaitent communiquer d’une manière adaptée au profil de leur patron, sans trop s’éloigner de leur propre zone de confort. Cependant, il existe un certain nombre de stratégies que les employés introvertis peuvent déployer pour gérer leur cadre de façon efficace.

Connaître son patron

Comprendre les tendances introverties ou extraverties de votre employeur est la clé pour construire une relation positive. Dans son livre Managing Up : How to Move up, Win at Work, and Succeed with Any Type of Boss, Mary Abbajay, présidente et co-fondatrice du groupe Careerstone, souligne l’importance de travailler en accord avec la source d’énergie de votre patron, plutôt que d’aller à son encontre. À cette fin, Mme Abbajay fournit vingt-cinq indicateurs qui sont utiles pour identifier l’introversion et l’extroversion chez les cadres. Les principales distinctions comprennent la tendance du cadre extraverti à solliciter les opinions des autres, à passer du temps à se promener dans le bureau et à pratiquer une politique de la porte ouverte, ce que les patrons extravertis sont beaucoup plus susceptibles de faire.

En tant qu’introverti, vous êtes probablement capable d’observer le langage corporel et les expressions faciales pour interpréter les situations sociales. Vous pouvez, et devriez, utiliser ces compétences à votre avantage lorsque vous cherchez à comprendre votre employeur et adapter votre comportement en conséquence. Connaître votre patron vous permettra de communiquer et de gérer votre relation d’une manière qu’il ou elle trouvera naturelle et confortable.

Prévoyez des réunions fréquentes

Que votre patron préfère les courriels, les appels vidéo ou les longs déjeuners, la communication est le facteur le plus important pour établir une relation réciproque durable. Lorsque vous travaillez avec un patron extraverti, il est essentiel que vous répondiez à son besoin d’interaction sociale au bureau. Susan Cain, auteur de Quiet : The Power of Introverts in a World That Can't Stop Talking, souligne que les collègues extravertis « sont susceptibles de mal interpréter vos communications moins fréquentes comme un signe de détachement ou croire que vous ne les appréciez pas. » Avec les patrons extravertis, essayez d’avoir autant de réunions en face à face que possible, sans vous surmener.

Avec les employeurs introvertis, il est également nécessaire de prendre l’initiative d’interagir. Mme Abbajay met en garde ses lecteurs contre le piège des introvertis, selon lequel un employé et un cadre introvertis auront une relation de travail calme et compatible, mais ne parviendront pas à maximiser la valeur de cette connexion en direct. Pour se libérer de ce piège, il faut sortir de sa zone de confort et prendre l’initiative de planifier des réunions. Bien que cela puisse vous rendre mal à l’aise au début, à long terme, vous et votre patron bénéficierez tous deux d’une relation plus communicative et plus collaborative.

Que votre employeur soit extraverti ou introverti, il est sage de planifier les réunions et les bilans à l’avance. Dans le cas des extravertis, Mme Cain recommande de prévoir des contrôles à intervalles réguliers, car cette pratique vous donne le temps de préparer vos conversations et réduit la possibilité que votre employeur vous propose d’organiser des réunions impromptues. Lorsque vous travaillez avec un introverti, le fait de planifier les réunions à l’avance vous donne à tous deux le temps de réfléchir à l’avance.

Aidez votre cadre à vous comprendre

De la même manière que vous devez essayer de comprendre votre patron, vous devez l’aider à mieux comprendre la personne qu’il ou elle supervise. Comme vous, ils peuvent adapter leur comportement et leur style de communication pour mieux répondre à vos préférences.

Jennifer B. Kahnweiler, auteur de The Introverted Leader : Building on Your Quiet Strength, souligne l’importance d’aider votre cadre à comprendre votre style, en recommandant d’exprimer toute préférence introvertie, comme le fait d’avoir besoin de temps pour se préparer pour une réunion ou de préférer la communication par courriel plutôt que par téléphone. Exprimer ces préférences à son cadre peut également donner lieu à des conversations sur des opportunités bénéfiques, comme la possibilité de travailler à distance ou sur une plage horaire réduite.

Mme Cain est du même avis que Mme Kahnweiler, ajoutant que « les patrons extravertis pourraient également supposer que les personnes introverties n’ont pas d’ambitions professionnelles. Il est donc particulièrement important de communiquer vos objectifs à votre supérieur. »

Demandez un retour d’information à votre responsable et agissez en conséquence

Demander un retour d’information montre votre désir de vous améliorer et inclut votre cadre dans votre processus de développement. En agissant sur la base des informations fournies par votre supérieur, vous pouvez améliorer votre performance au travail, tout en signalant que vous appréciez l’avis de votre supérieur. Mme Kahnweiler recommande d’aller plus loin en rendant compte des résultats positifs obtenus grâce à leurs conseils et les remerciant pour leur aide.

 

Lien vers le balado (en anglais seulement)

Le présent article est une transcription condensée et modifiée d’une entrevue animée par Karl Moore, professeur agrégé à l’Université McGill, dans le cadre de l’émission The CEO Series, présentée sur les ondes de CJAD et produite par Marie Labrosse, étudiante à la maîtrise en langue et littérature anglaises à l’Université McGill. L’entrevue intégrale fait partie de la plus récente saison de The CEO Series et est disponible en baladodiffusion. Léo Gelfand est un étudiant dans le programme BComm à McGill.

À propos de ce blogue

Chaque semaine, Karl Moore, professeur agrégé à la Faculté de gestion Desautels de l’Université McGill, s’entretient avec des dirigeants d’entreprise de calibre mondiale au sujet de leur parcours, les dernières tendances dans le monde des affaires et l’équilibre travail-famille, notamment.

Karl Moore