Les premières critiques du PlayBook de RIM sont positives

Publié le 13/04/2011 à 23:58, mis à jour le 15/04/2011 à 00:42

Les premières critiques du PlayBook de RIM sont positives

Publié le 13/04/2011 à 23:58, mis à jour le 15/04/2011 à 00:42

[Photo : Bloomberg]

Le PlayBook, la tablette de Research in Motion (RIM) qui sera lancée le 19 avril prochain, a fait l’objet mercredi soir de ses premières critiques, dont notamment sur les blogues technologiques All Things Digital, Engadget et TechCrunch. Malgré les réserves, la tablette sur laquelle le fabricant du BlackBerry mise son avenir s’est déjà attiré plusieurs éloges.

Le nouveau système d’exploitation dont est équipé le PlayBook, développé à partir d’une architecture QNX, fait l’unanimité pour son degré de finition, son intuitivité et sa capacité à supporter le multitâche. RIM ne pouvait faire autrement que de développer un système d’exploitation de qualité, puisqu’elle a annoncé que ce dernier équiperait à l’avenir ses téléphones BlackBerry.

Le PlayBook a aussi séduit par ses caractéristiques techniques, dont notamment son écran tactile haute définition (1024×600) et ses deux appareils photos intégrés dont la résolution est de respectivement trois et cinq mégapixels. Également, l’appareil est non seulement doté d’une sortie HDMI, mais aussi d’un port micro-USB. En matière de logiciels, un partenariat avec Adobe permet au PlayBook de supporter le langage Flash, carrément exclu sur l’iPad, mieux que toute autre tablette. De plus, Adobe a adapté son célèbre logiciel Adobe Reader spécifiquement pour le PlayBook.

Les principales critiques portent sur le fait que le PlayBook, contrairement à l’iPad, ne se décline pas en une version 3G, qui permettrait à l’appareil d’accéder à Internet par l’entremise des réseaux de téléphonie cellulaire. Il s’agit d’un choix délibéré de RIM, qui a décidé de positionner le PlayBook comme une extension du BlackBerry. En effet, il faut brancher le PlayBook sur son BlackBerry pour accéder à Internet lorsqu’aucun réseau WiFi n’est disponible.

À propos de ce blogue

DE ZÉRO À UN MILLION est le blogue de Julien Brault, qui a fondé la start-up Hardbacon en juin 2016. L’ancien journaliste de Les Affaires relate ici chaque semaine comment il transforme une idée en entreprise. Dans ce blogue, Julien Brault dévoile notamment chaque semaine ses revenus. Une démarche sans précédent qui est cohérente avec les aspirations de Hardbacon, qui vise à aider les gens à investir intelligemment en faisant voler en éclat le tabou de l’argent. Ce blogue sera ainsi alimenté jusqu’à ce que Hardbacon, qui n’avait aucun revenu lors de la publication du premier billet, génère un million de dollars en revenu annuel.

Blogues similaires

Les salutations de Jacques Ménard... ainsi que les miennes

Édition du 30 Juin 2018 | René Vézina

CHRONIQUE. C'est vraiment la fin d'une époque chez BMO Groupe financier, Québec... et le début d'une nouvelle. ...

Divulgation ESG: le Canada très en retard sur les États-Unis

04/09/2019 | Diane Bérard

BLOGUE. La moitié des sociétés du S&P/TSX produit un rapport de type ESG, alors que 4/5 sociétés du S&P 500 le font.

2e vague: le rôle des RH est-il en train de muter?

BLOGUE. 61% des professionnels des RH trouvent leur métier «plus complexe» qu'auparavant, selon une étude.