Hôtels: le voyage à Ticonderoga


Édition du 23 Août 2014

Hôtels: le voyage à Ticonderoga


Édition du 23 Août 2014

C'est la même chose, chaque année. Alors qu'approche la fin d'août (et les vacances), vient le moment de planifier cette fameuse fin de semaine à Ticonderoga, dans l'État de New York.

Ticonderoga ? L'endroit est mieux connu au Québec sous le nom de Carillon, un ancien fort avancé du régime français où, avec moins de 4 000 hommes, Montcalm résista à l'assaut des 16 000 soldats britanniques d'Abercrombie.

Le fait d'armes est l'un des plus importants de la guerre de Sept Ans (une défaite de Montcalm faisait tomber la Nouvelle-France dès 1758), mais il est méconnu ici. Tout comme l'endroit. C'est pourtant l'un des plus intéressants lieux historiques que l'on ait visités. Avec en prime, les superbes paysages des Adirondacks, du lac Champlain et du lac George.

«Mais que se passe-t-il donc cette année avec l'hébergement ?» s'est-on demandé, la semaine dernière, après quelques minutes à vainement chercher une chambre d'hôtel sur Internet.

Plus de place convenable à Ticonderoga (quelques-unes peu chères, mais justement trop peu chères...), pas grand-chose non plus à Lake George (dans ce cas à plus de 200 $ la chambre...).

D'ordinaire, il était pourtant assez facile de trouver de l'hébergement à prix raisonnable.

L'anecdote a attiré notre attention sur l'hôtellerie : peut-être pourrait-on récupérer la hausse de prix en investissant dans le secteur ?

L'état des lieux

Les choses vont effectivement bien dans le monde de l'hôtellerie aux États-Unis. Malgré la popularité croissante d'Airbnb (location de logements), les relevés de la Deutsche Bank font voir une très nette amélioration de la rentabilité des hôteliers au cours de l'été.

Pour la première semaine d'août, le revenu par chambre disponible a grimpé de 10,5 % par rapport à l'année dernière. La statistique était à 11 % la semaine précédente, et s'est pas mal promenée aux environs de 9 % depuis le début de la saison.

Les analystes expliquent le phénomène simplement par l'amélioration de la situation économique des ménages, alors que, depuis quelques années, la demande de chambres augmente plus rapidement que l'offre. Pour 2014 par exemple, Smith Travel Research prévoit que la demande devrait encore grimper de 2,4 % tandis que l'offre ne progressera que de 1 %.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Une dose de marchés étrangers prescrite pour 2023

Édition du 18 Janvier 2023 | Dominique Beauchamp

ANALYSE. Wall Street et Bay Street aiment bien présenter de nouveaux thèmes à leurs clients.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?