Analyse de la lettre aux actionnaires de Berkshire Hathaway et de la dangereuse mode des SPAC

Publié le 12/03/2021 à 07:00

Analyse de la lettre aux actionnaires de Berkshire Hathaway et de la dangereuse mode des SPAC

Publié le 12/03/2021 à 07:00

Warren Buffett

Le milliardaire américain Warren Buffett (Photo: Getty images)

BALADO. Le principal élément à retenir de la plus récente lettre de Warren Buffett aux actionnaires de Berkshire Hathaway est que l'entreprise pourrait miser 36 milliards de dollars américains dans le rachat de ses propres actions cette année, estime François Rochon, président et gestionnaire de portefeuille chez Giverny Capital.

Selon lui, les rachats d'actions à eux seuls pourraient faire grimper le prix des titres de 7%. M. Rochon dit apprécier le fait que Berkshire récompense ses actionnaires en utilisant ses liquidités de cette manière plutôt que par le versement d'un dividende. «Un dividende serait imposable immédiatement, alors que l'appréciation du prix de l'action sera imposable sous forme de gain en capital uniquement au moment de la vente», explique-t-il.

M. Rochon est par ailleurs peu surpris du fait que Warren Buffett recommande d'éviter le secteur obligataire, étant donné la faiblesse des taux d'intérêt en ce moment à travers le monde.

Il juge aussi sévère la charge pour dépréciation d'actifs d'environ 11 milliards de dollars américains qui figure au bilan de la société, essentiellement attribuable à la baisse de valeur de Precision Castparts, qui fabrique des pièces moulées et des produits forgés pour les industries de l'aérospatiale, de la défense et des turbines à gaz industrielles. «Le secteur de l'aéronautique a été durement touché par la pandémie», dit-il. À son avis, M. Buffett a prévu le pire des scénarios et Precision reste une bonne entreprise qui pourra se replacer quand l'économie mondiale se remettra en marche.

 

 

Les SPAC, comme des investissements à pile ou face

Le président de Giverny Capital a également tenu à énumérer les dangers, pour les investisseurs, de placer leur argent dans les Special purpose acquisition companies (SPAC). Selon les plus récents chiffres, ces coquilles vides cotées en Bourse et devant servir à l'acquisition d'entreprises sont des véhicules très risqués et s'apparentent plus à un chèque en blanc à une équipe de direction qu'à un investissement rationnel.

Selon les plus récents chiffres, l'intérêt pour les SPAC ne se dément pas. Elles ont attiré un total de 82 milliards de dollars américains en 2020, par rapport à 13 milliards de dollars en 2019. Et selon la société Compound Capital Advisors, depuis le début de 2021, les SPAC ont récolté des capitaux de 77 milliards de dollars américains!

 

Sur le même sujet

Les meilleurs dirigeants optimisent l'allocation de leur capital

27/11/2020 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ.Peu d’entreprises ont réussi à créer autant de valeur pour leurs actionnaires que Berkshire Hathaway.

Bourse: bilans de 2020 et des investissements de Warren Buffett avec François Rochon

27/11/2020 | Denis Lalonde

BALADO. François Rochon est très satisfait de l'imposant rachat d'actions annoncé par Berkshire Hathaway.

Blogues similaires

Bourse: que révèle l'humeur printanière des pros ?

BLOGUE. Les pros sont toujours aussi optimistes pour l'économie et les profits, mais certains paris s'essoufflent.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?

Le marché des PAPE est en feu

16/04/2021 | Philippe Leblanc

BLOGUE INVITÉ. Nous sommes fort probablement à un haut du cycle et la récréation pourrait bien prendre fin.