Cinesite prend de l'expansion à Montréal

Publié le 08/02/2016 à 13:20, mis à jour le 08/02/2016 à 16:47

Cinesite prend de l'expansion à Montréal

Publié le 08/02/2016 à 13:20, mis à jour le 08/02/2016 à 16:47

Par La Presse Canadienne

Une scène d'un film de la série Harry Potter. (Photo: Capture d'écran)

L'entreprise Cinesite, qui connaît une expansion rapide, ouvrira un centre de production de films d'animation à Montréal d'ici 2020, créant ainsi 500 emplois supplémentaires.

Ceux-ci s'ajouteront aux 212 qu'elle compte déjà au Québec et qui ont même été créés plus tôt que prévu, vu les succès qu'a connus l'entreprise, a précisé lundi le premier ministre du Québec, Philippe Couillard, au cours d'une rencontre avec la presse dans les locaux de Cinesite.

À lire également: Effets spéciaux, Cinesite crée 200 emplois à Montréal

Avec cet investissement, l'entreprise souhaite lancer la production de neuf films d'animation au cours des cinq prochaines années.

Cette expansion nécessitera un investissement de 90 millions $. Investissement Québec donnera un coup de pouce à l'entreprise, avec un prêt de 2,4 millions $, en plus d'une garantie de prêt de 19,6 millions $ pour les trois premiers films. 

Le projet de Cinesite, «c'est un écosystème dans le domaine de l'animation, des effets spéciaux, du jeu interactif, de la cinématique, des arts de la scène», a résumé le premier ministre Couillard, qui a visité les studios avant de rencontrer la presse et de faire son annonce.

Une importante délégation l'accompagnait: la ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation, Dominique Anglade, la ministre de la Culture et des Communications, Hélène David, le ministre des Affaires municipales, de la Sécurité publique et responsable de la région de Montréal, Martin Coiteux, le maire de Montréal, Denis Coderre, ainsi que des représentants de Montréal International, d'Investissement Québec et de Cinesite.

Le premier ministre Couillard a insisté sur le fait qu'il ne s'agissait pas seulement d'emplois en sous-traitance pour du travail à l'ordinateur, mais d'emplois en création, en travail artistique, en plus de savoir-faire technologique.

«Ce qui m'attire particulièrement dans l'annonce d'aujourd'hui, c'est que ça nous fait monter un étage plus haut dans cet édifice, où on ne fera pas simplement du travail segmenté, contracté à l'intérieur de créations mises au point ailleurs, mais on va créer également des films d'animation, ici même à Montréal», s'est réjoui le premier ministre Couillard. 

Le ministre Coiteux, responsable de la métropole, a rappelé que l'industrie des effets visuels et des films d'animation avait connu une croissance internationale rapide et une reconnaissance notable dans le milieu culturel.

«La région de Montréal est plus que complice de cette tendance mondiale. Cinesite avait le choix entre plusieurs grandes villes pour agrandir son champ d'activité et elle a choisi Montréal. Et nous pouvons en être très fiers. L'expansion de Cinesite sera un atout majeur pour l'expansion de notre économie, une expansion que l'on veut ancrée dans le 21e siècle, dans l'ère digitale», a commenté le ministre Coiteux.

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 09 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 26 janvier


image

Sommet en finance

Jeudi 11 février


image

Contrats publics

Mardi 09 mars

À la une

Et si Couche-Tard cessait ses opérations en 2070?

Un analyste déconstruit la valeur de Couche-Tard pour démontrer qu'il ne faut pas craindre l'auto électrique.

La vente de résidences à un sommet en novembre à Montréal

Les conditions du marché continuent d’être favorables aux vendeurs.

Noël: François Legault renonce à «son contrat moral»

Mis à jour le 03/12/2020 | lesaffaires.com

«C'est pas réaliste de penser qu'on va réduire la progression du virus de façon satisfaisante d'ici Noël».