Titres à surveiller: Saputo, Sears Canada et LinkedIn

Publié le 30/10/2013 à 09:34, mis à jour le 30/10/2013 à 09:38

Titres à surveiller: Saputo, Sears Canada et LinkedIn

Publié le 30/10/2013 à 09:34, mis à jour le 30/10/2013 à 09:38

Que faire avec les titres de Saputo, Sears Canada et LinkedIn? Voici quelques recommandations d’analystes susceptibles de faire bouger les cours prochainement. Note : l’auteur peut avoir une opinion totalement différente de celle exprimée.

Saputo (SAP, 51,69$) : ça se corse

Desjardins Marchés des capitaux renouvelle une recommandation d’achat.

Dans un geste surprise, Lion, une société détenue par Kirin Holdings, vient de prendre une participation de 9,99% dans Warrnambool, la société australienne que tente d’acquérir Saputo. Bega et Murray Goulburn sont aussi en course pour Warrnambool.

Keith Howlett note qu’avec cette arrivée inattendue, Lion, Bega et Murray Goulburn contrôlent maintenant 45% des actions de la société (Saputo vise un minimum de 50%).

SUIVRE SUR TWITTER: F_POULIOT

L’analyste indique que Lion, un transformateur laitier, a notamment un important contrat d’approvisionnement en fromage avec Warrnambool et qu’elle veut probablement le conserver, peut-être même en améliorer les termes.

Il ajoute que l’OPA de Saputo arrive aussi au cœur de deux débats émotifs en Australie : la propriété coopérative (Murray Goulburn) et la propriété étrangère. Tous les acteurs en course, précise-t-il, veulent de même garder Saputo hors du marché australien.

Monsieur Howlett estime que les chances de succès de l’offre sur Warrnambool deviennent de plus en plus incertaines. Il émet la possibilité d’une alliance à plus d’un joueur, mais précise que beaucoup de brouillard entoure aussi cette avenue.

L’anticipation de bénéfice 2014 (mars) demeure à 2,89$ par action, celle 2015 à 3,17$.

La cible est à 53$.

À propos de ce blogue

Diplômé en droit de l'Université Laval, François Pouliot est avocat et commente depuis plusieurs années l'actualité économique et financière. Il a été chroniqueur au Journal Le Soleil, a collaboré au Globe and Mail et dirigé les sections économiques des différentes unités de Quebecor Media, notamment la chaîne Argent. Au cours de sa carrière, il a aussi fait du journalisme d'enquête ce qui lui a valu quelques distinctions, dont le prix Judith Jasmin. La Bourse Southam lui a notamment permis de parfaire son savoir économique à l'Université de Toronto. François a de même été administrateur de quelques organismes et fondation. Il est un mordu des marchés financiers et nous livre son analyse et son point de vue sur diverses sociétés cotées en bourse. Québec inc. sera particulièrement dans sa mire.

Blogues similaires

Bourse: à la recherche du «nouveau normal»

ANALYSE. En attendant la Fed le 21 septembre, le duel entre l'inflation et l'économie soulève des débats.

Shopify: prochaine victime de la malédiction boursière canadienne?

BLOGUE INVITE. Shopify est-elle différente des Nortel, Research in Motion, Valeant, Barrick Gold et autres?