AOL supprime 500 emplois et se concentrera sur la vidéo et le mobile

Publié le 17/11/2016 à 16:48

AOL supprime 500 emplois et se concentrera sur la vidéo et le mobile

Publié le 17/11/2016 à 16:48

Par La Presse Canadienne

(Photo: 123rf.com)

AOL a annoncé jeudi qu'elle supprimerait 500 emplois, soit environ 8% de sa main-d'oeuvre, et qu'elle se concentrerait davantage sur ses activités mobiles, la vidéo et les données.

Dans une note transmise à ses employés, le chef de la direction d'AOL, Tim Armstrong, a souligné que la filiale du géant des télécommunications Verizon avait ajouté 1500 employés à son effectif depuis un an, par l'entremise d'acquisitions et de partenariats.

Selon M. Armstrong, AOL doit maintenant se consolider pour améliorer ses activités. En outre, la société embauchera dans les secteurs qui alimentent la croissance.

Verizon a racheté AOL en 2015 pour 4,4 milliards $US, dans le but de se tailler une place sur le marché publicitaire numérique. AOL détient les sites internet Huffington Post et TechCrunch. Verizon a aussi présenté une offre de 4,8 milliards $US pour mettre la main sur Yahoo.


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février


image

Expérience

Jeudi 20 février


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 - Québec

Mercredi 18 mars

À la une

Bourse: Wall Street en légère hausse, le Nasdaq à un record

Mis à jour à 16:36 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. La montée de Facebook permettant au Nasdaq de grappiller un nouveau record.

Trump minimise l'impact de la guerre commerciale sur les États-Unis

15:24 | AFP

«Le réel coût aurait été de ne rien faire», a-t-il dit dans un discours à New York.

Cybersécurité: la Banque du Canada réclame une meilleure collaboration

La meilleure défense de l’économie globale du Canada réside dans une large collaboration, croit Filipe Dinis.