Cette fintech éclipse les géants bancaires

Publié le 15/08/2018 à 10:40

Cette fintech éclipse les géants bancaires

Publié le 15/08/2018 à 10:40

Extrait vidéo [Photo: Wirecard]

Spécialisée dans les paiements électroniques, Wirecard, a vu mercredi sa valeur boursière dépasser celle de la principale banque allemande Deutsche Bank, une bascule dans le paysage bancaire.

Installée à Aschheim, près de Munich, Wirecard a proposé depuis ses débuts en 1999 des solutions pour les paiements électroniques, une activité qui a vraiment décollé dans la ligné du boom du commerce électronique.

Employant 4.500 personnes, la fintech a réalisé en 2017 un chiffre d'affaires de 1,5 milliard d'euros et un bénéfice d'exploitation de 315 millions d'euros.

Muni d'une licence bancaire, ses coopérations avec les géants chinois du paiement mobile Alipay et WeChat lui ouvrent des perspectives dans le commerce de détail. 

«Wirecard a misé dès le début sur le bon cheval quand Commerzbank et Deutsche Bank loupaient le virage numérique dans les activités bancaires», résume Philipp Hässler, analyste chez Equinet Bank, joint par l'AFP.

L'action de la fintech allemande Wirecard a ainsi gagné 78% depuis début janvier. À titre de comparaison, Deutsche Bank a glissé de près de 40% depuis janvier et de 90% depuis la crise financière avec les scandales qui l'ont frappé et lui ont fait perdre la confiance des investisseurs. Et, dans le sillage de la crise de la livre turque, l'ensemble du secteur bancaire européen se retrouve sous pression.

L’action Deutsche Bank perdait ce mercredi 2,30% à 9,80 euros. Ce qui fait que sa capitalisation boursière est redescendue à environ 20,3 milliards d'euros, quand Wirecard vaut au même moment près de 300 millions d’euros de plus.

Lors de la révision le 5 septembre de la liste des valeurs au sein des indices de la Bourse de Francfort, le titre Wirecard, répertorié au Tec-Dax des valeurs technologiques, pourrait connaître la consécration en supplantant au sein du Dax un autre mastodonte bancaire allemand, Commerzbank, menacé de quitter l'élite boursière en ayant été un des membres fondateurs il y a 30 ans. Sa capitalisation boursière totalisait mercredi 10,23 milliards d'euros.

 

 


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

Sur le même sujet

Une petite ville allemande au cœur des nouvelles routes de la soie de la Chine

12/04/2019 | François Normand

Cette ville est un important hub maritime et ferroviaire, et les entreprises canadiennes peuvent en profiter.

Climat : l'Allemagne y arrive, mais pas le Québec

11/04/2019 | François Normand

BALADO. L'Allemagne a réduit ses émissions de GES de 4,2% en 2018. Or, celles du Québec ont progressé de 0,01% en 2016.

À la une

La Montérégie poursuit son expansion

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. Forte de nombreux projets d'investissements et d'implantation ...

La Laiterie Chalifoux à l'assaut des États-Unis

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. Moins de cinq ans après avoir fait une entrée ...

La croissance continue de Fenplast

Édition du 01 Juin 2019 | Pierre Théroux

FOCUS RÉGIONAL: MONTÉRÉGIE. L’image est impressionnante. Pour démontrer l’efficacité de ses fenêtres insonorisées...