Financement de 3M$ pour la société québécoise Voilà

Publié le 10/10/2019 à 11:03

Financement de 3M$ pour la société québécoise Voilà

Publié le 10/10/2019 à 11:03

Par Pascal Forget
Application emploi gestion horaire voila

(Photo: Courtoisie)

La plateforme québécoise d’optimisation de la main-d’œuvre et de gestion d’horaires Voilà reçoit un financement de 3M$ qui lui permettra d'investir dans l’embauche d'une centaine d’employés à Québec et à Montréal, principalement pour assister les nouveaux clients dans leur passage vers la plateforme.

«On se spécialise dans la gestion d’horaires atypiques, qui changent souvent. La moitié des employés dans le monde ont des quarts de travail, ça nous a surpris! Les entreprises font aussi appel de plus en plus à des consultants ou des employés contractuels», explique Martin Ouellet, président de Voilà.

Pour Max Trudel, vice-président, Marketing et opérations, le potentiel de marché est énorme. «Notre principal concurrent, c’est le travail manuel, les feuilles de papier et les tableurs, solutions encore utilisées par 68% des entreprises. Notre solution arrive à un très bon moment. Le marché est prêt et la plupart des employés ont un téléphone intelligent ou un ordinateur pour l'utiliser.»

Les compétiteurs offrent des logiciels de gestion d’horaires qui sont poussés aux employés. Une façon de faire qui ne convient pas à ceux qui ont plusieurs emplois, des cours, ou qui aiment avoir un équilibre entre les revenus et le style de vie. Voilà laisse plutôt les employés choisir leurs quarts de travail.

«Laissons les employés faire l'horaire»

L’idée est née quand M. Ouellet a investi dans une entreprise de yoga. Il a voulu donner un coup de pouce avec la gestion des horaires. «C’était un cauchemar. Les remplacements, c’était pire! Il fallait faire plusieurs appels. J’ai voulu réinventer le processus, comme je l’ai fait avec Taleo. Je me suis dit: laissons les employés faire l'horaire. Les employés ont ainsi plus de chance de pointer au travail, et ça évite au gestionnaire un travail clérical qui n’est pas payant.» Il mentionne le cas extrême d'une entreprise de 10 employés qui avait une personne qui travaillait presque à temps plein aux horaires.

Les statistiques recueillies par la plateforme démontrent que l’utilisation de Voilà diminue le taux d’absentéisme de 65% et le taux de roulement de 10%, en plus de réduire de 80% le temps imparti à la gestion des horaires.

L’ordre des invitations pour les remplacements peut être adapté pour chaque entreprise, selon la convention collective, l’ancienneté, ou le nombre d’heures déjà offertes. Pour M. Trudel, c’est quelque chose qui améliore beaucoup les relations entre les employés et les employeurs. «La communication est beaucoup plus transparente. Tout est documenté, pour éviter les passe-droits et les griefs.»

Le financement obtenu provient entre autres d’Investissement Québec, de Panache Ventures et de Telegraph Hill Capital.

La plateforme Voilà a été créée en décembre 2018 et est utilisée par plus de 1000 entreprises canadiennes.

La plateforme en technologie de recrutement Taleo a été vendue à Oracle en 2012 pour 1,9 milliard de dollars.

Pour en savoir plus: Taleo : splendeur et misère d'une start-up de 1,9 milliard de dollars

À suivre dans cette section


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet Énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Marketing personnalisé

Mercredi 05 février


image

Forum Contrats publics

Mardi 11 février

Sur le même sujet

De quels emplois a besoin l'économie du Québec?

Édition du 12 Octobre 2019 | Mia Homsy

MACROÉCONOMIE. Diplomation universitaire à tout prix, plus d'emplois payants, attraction de talents : ces objectifS...

La Bourse toujours aussi ambivalente

BLOGUE. L'emploi rassure tout comme la Fed, mais tous les yeux sont fixés sur la visite de Liu He à Washington.

À la une

Élections fédérales: les grands enjeux économiques

11/10/2019 | Les Affaires

ÉLECTIONS FÉDÉRALES. Les Affaires vous présente des entrevues économiques avec six formations politiques.

Actifs échoués: les hydrocarbures canadiens sont-ils à risque?

12/10/2019 | François Normand

ANALYSE - Les énergies fossiles risquent de devenir l'équivalent des lignes fixes pour la téléphonie mobile.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

12/10/2019 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.