RBC fait passer ses objectifs d'embauche de cadres de la diversité à 30%

Publié le 06/07/2020 à 17:00

RBC fait passer ses objectifs d'embauche de cadres de la diversité à 30%

Publié le 06/07/2020 à 17:00

Par La Presse Canadienne

(Photo: Roméo Mocafico)

La Banque Royale s’engage à apporter un certain nombre de changements importants pour accroître la diversité au sein de sa main-d’oeuvre.

La banque torontoise a déclaré qu’elle faisait passer de 20 % à 30 % ses objectifs d’embauche de cadres s’identifiant comme noirs, autochtones ou personnes de couleur, et faisait des objectifs de diversité et d’inclusion une mesure du rendement pour ses gestionnaires.

La Banque Royale promet d’inclure 40 % de Noirs, d’Autochtones ou de jeunes de couleur dans ses programmes de stages, et d’offrir au moins 100 millions $ en prêts aux petites entreprises à des entrepreneurs noirs au cours des cinq prochaines années. Cinquante millions de dollars de plus seront alloués à des programmes axés sur le développement des compétences et le mentorat pour 25 000 jeunes de groupes sous-représentés.

Pour s’assurer que les objectifs sont atteints, la banque bonifiera ses rapports annuels afin d’inclure plus de transparence sur l’équité salariale et la diversité.

La Banque Royale affirme qu’elle rend également obligatoire la formation contre le racisme et les préjugés pour tous ses employés.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Tendance inquiétante aux É.-U pour les producteurs québécois d'énergie verte

12/08/2020 | François Normand

Un rapport publié mardi montre une diminution de l’appétit des entreprises pour l’électricité renouvelable aux É.-U.

Ah, la Gaspésie!

BLOGUE INVITÉ. Après la déception de 2018, est-ce que l'expérience client fut à la hauteur cette fois-ci?

Le déficit ontarien devrait atteindre 38,5G$ en 2020-2021

En trois mois, le gouvernement ontarien a presque doublé sa projection de déficit annuel.