Les travailleurs québécois à la traîne

Publié le 01/02/2010 à 00:00

Les travailleurs québécois à la traîne

Publié le 01/02/2010 à 00:00

On n'arrête pas le progrès ! Mais lui, s'arrête-t-il à la porte des entreprises ? Un sondage de la firme américaine de recherche Forrester, mené auprès de 2 001 employés, indique que les travailleurs tirent peu profit des plus récentes innovations technologiques. Parmi les multiples outils de communication offerts sur le marché, le courriel trône au sommet. En effet, 87 % des employés l'adoptent d'emblée lorsque vient le moment de travailler en équipe, au détriment des conférences Web, utilisées par le quart des personnes sondées, et des plateformes en ligne de travail collaboratif (20 %). Ce qui ajoute encore au retard, c'est que seulement 11 % des travailleurs ont accès à un téléphone intelligent, et 35 % à un ordinateur portable. Et on ne peut même pas compter sur les jeunes travailleurs de la génération Y pour renverser la vapeur. Même s'ils ont grandi avec une souris à la main, ils traînent la patte face à l'intégration des technologies du Web 2.0 dans leurs activités professionnelles. Ils se font dépasser par la génération X, dont 13 % utilisent les réseaux sociaux, par rapport à 10 % des Y. Même les employés de la génération des baby-boomers sont plus nombreux (15 %) que les Y (11 %) à participer à des forums de discussion !

À la une

Se dire les vraies affaires avec courage et respect

Malgré les désaccords, il est important de continuer d’échanger pour éviter des conflits plus profonds.

Ne mettons pas trop vite la «réduflation» au pilori

EXPERTE INVITÉE. Si elle est controversée, la réduction des volumes tout en maintenant les prix est parfois nécessaire.

Le Canada ouvrira-t-il la porte à la «banque ouverte»?

En théorie, les systèmes bancaires ouverts sont favorables aux consommateurs et aux investisseurs.