Comment rester un candidat séduisant pour les employeurs

Publié le 18/03/2010 à 11:00, mis à jour le 02/11/2011 à 14:15

Comment rester un candidat séduisant pour les employeurs

Publié le 18/03/2010 à 11:00, mis à jour le 02/11/2011 à 14:15

Par Les Affaires

Le concept de carrière est en mutation. Photo : Bloomberg

Jean vient de perdre son emploi de contremaître dans une usine après 25 ans de service. Il a débuté comme opérateur et a gravi les échelons au fil des ans. Il aborde maintenant le marché du travail avec beaucoup d'appréhension.

Par Jean-François Ouellet

Il n'a qu'un diplôme d'études secondaires et sa seule expérience de travail était dans un secteur en décroissance. Il se demande quel employeur voudra bien de lui.

Cette situation fictive décrit un phénomène observé depuis plusieurs années, soit une rupture du contrat traditionnel qui lie l'employeur et le salarié. Peu d'entreprises peuvent aujourd'hui garantir la sécurité d'emploi à vie à leurs employés en échange de leur loyauté.

Le concept de carrière est en mutation. Passer toute sa vie professionnelle chez un seul employeur, obtenir la stabilité rattachée à un poste ou progresser grâce à la mobilité verticale sont des phénomènes moins fréquents qu'auparavant. On constate maintenant une diversité de cheminements de carrière marqués par des changements fréquents d'employeur et même de métier.

Il est donc primordial d'investir dans le développement des compétences et de l'employabilité afin de réduire la vulnérabilité des personnes face au marché du travail. Historiquement, cette responsabilité relevait de l'employeur, mais elle doit dorénavant être partagée.

Les qualités recherchées

Selon une enquête réalisée par le Conference Board, les entreprises canadiennes recherchent les éléments suivants chez les candidats : compétences académiques, qualités personnelles et esprit d'équipe.

Sur le plan des compétences académiques, les entreprises recherchent des personnes qui sont en mesure de communiquer, de penser, de faire preuve de jugement et de logique, et surtout, des individus qui ne cessent pas de se développer et d'apprendre.

En ce qui a trait aux qualités personnelles, les employeurs sont en quête des personnes qui ont une attitude positive, qui ont le sens des responsabilités et qui font preuve de souplesse face au changement.

Au chapitre de l'esprit d'équipe, les entreprises souhaitent embaucher des personnes qui sont capables de comprendre la stratégie de l'organisation et d'y contribuer, de bien s'intégrer à la culture du groupe et de travailler en conséquence, de planifier et de prendre des décisions avec ses collègues, et enfin, de faire des concessions pour que le groupe obtienne des résultats.

Faire le bilan de ses compétences

Le contexte change et les entreprises doivent s'adapter constamment, ce qui exige une grande flexibilité de la part des travailleurs.

Pour relever les nouveaux défis du contexte économique actuel, il devient essentiel d'adopter une attitude proactive et de s'assurer d'être en tout temps séduisant pour les employeurs. Il importe de bien se connaître, de faire le bilan de ses compétences (dont celles qui peuvent répondre aux besoins d'autres employeurs) et de prendre les mesures qui s'imposent pour répondre aux nouvelles exigences du marché de l'emploi.

Jean-François Ouellet est CRIA, consultant en développement organisationnel chez Adecco Services-conseils RH.

À suivre dans cette section


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre

Sur le même sujet

8 questions à se poser pour faire progresser son entreprise

Mis à jour le 07/11/2013

BLOGUE. Lorsque vous décidez de garder le focus afin de faire croître votre entreprise, vous avez une ...

Savez-vous pourquoi on vous dit «NON»?

Mis à jour le 31/10/2013

BLOGUE. Comme toute personne désirant réaliser un projet qui lui tient à coeur, vous devez, en ...

À la une

Ottawa donne le feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain

Le premier ministre Justin Trudeau donne un autre feu vert au projet d'expansion de l'oléoduc Trans Mountain.

Gare aux faux «influenceurs»

BLOGUE INVITÉ. Un peu comme pour le dopage dans le cyclisme, certains savaient, mais peu ont agi.

Financement participatif: Hardbacon veut obtenir 1,5M$

La start-up Hardbacon lance une campagne de financement participatif pouvant lui rapporter un montant maximal de 1,5M$.