Comment communiquer avec son équipe dans un contexte de croissance

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Octobre 2018

Comment communiquer avec son équipe dans un contexte de croissance

Offert par Les Affaires


Édition du 20 Octobre 2018

Jean-François ­Côté, ­PDG et cofondateur de District M

La croissance a certes ses bons côtés, mais elle pose plusieurs défis, dont celui de la communication au sein de l'entreprise. Comment s'assurer de bien se faire comprendre quand il y a un nombre grandissant d'employés ? Comment tenir tout le monde à jour lorsque les équipes se renouvellent sans cesse ?

Ce problème, District M l'a vécu. Fondée en 2013, l'entreprise montréalaise de publicité programmatique a vu ses revenus passer de 0 à 100 millions de dollars en cinq ans. Depuis deux ans, son effectif a plus que doublé, passant de 35 à 91 employés.

Ces chiffres sont bien sûr les bienvenus - l'entreprise fait déjà partie des cinq acteurs les plus importants du monde dans son domaine - mais cela n'est pas sans amener son lot de problèmes à régler, reconnaît le PDG et cofondateur, Jean-François Côté.

«Le défi, quand vos équipes grandissent autant, est de leur faire comprendre l'entreprise, dit-il. Un nouvel employé aura peut-être tendance à penser en silo. Comprendra-t-il tous les produits ? Aura-t-il les bons réflexes ? Je ne suis pas sûr.»

Pour s'assurer que tout le monde est sur la même longueur d'onde, District M organise donc une retraite annuelle, qu'elle appelle son «kickoff year», pour lancer son année. Tous les employés sont invités. Cette année, la retraite a eu lieu à Bromont, il y a deux semaines.

Durant cette retraite, l'entreprise y communique sa vision, sa direction et ses objectifs pour les 12 prochains mois. Elle organise également des ateliers. Cette année, le thème était People & Product, c'est-à-dire que le but était d'offrir aux gens une occasion d'apprendre à se connaître les uns les autres, mais aussi d'en apprendre sur les produits, explique M. Côté, qui sera conférencier le 27 novembre à l'événement Communication interne, organisé par le Groupe Les Affaires.

«Si vous voulez que les gens contribuent à votre croissance, ils doivent avoir une vue à 360 degrés de votre entreprise, dit-il. Ils ne peuvent pas penser à leur seul poste. Ils doivent comprendre comment leur travail contribue à l'écosystème entier de l'entreprise.»

Créer des occasions

Pour s'assurer que sa croissance rapide ne nuit pas à la bonne communication entre gestionnaires et employés, une entreprise doit mettre en place des structures et créer des occasions pour qu'ils puissent communiquer.

District M le fait en organisant des activités, comme des journées de ski ou des dégustations de vin, tous les trimestres. Ces activités visent à encourager les échanges dans un contexte plus informel et déstructuré. «On tient parfois la communication pour acquise, mais on ne devrait pas, dit M. Côté. Il faut créer des moments pour que tous puissent se donner du feedback.»

Le faire de façon informelle et décontractée, sous forme de discussion, plaît d'autant plus aux jeunes, comme les milléniaux qui, selon M. Côté valorisent avant tout le temps de qualité et veulent avoir du plaisir au travail.

Mettre en place des structures de communication n'est toutefois pas toujours évident. Dans une plus petite organisation, la communication interne se fait souvent sur une base ad hoc, improvisée, spontanée. Lorsqu'une entreprise grandit et qu'elle met en place des structures d'échange d'information, elle doit voir à ce que les comportements suivent.

Autrement dit, une fois que le cadre est mis en place, l'entreprise doit corriger les mauvaises habitudes parce que plusieurs personnes ont de la difficulté à se conformer aux nouvelles structures. Et cela implique de l'accompagnement, explique Jacques Légaré, directeur des stratégies d'affaires à BDC Services-conseils.

«Les gens doivent arriver à l'heure aux réunions et attendre d'y être pour partager les informations, dit-il. Dans une entreprise en croissance, il y beaucoup de pièces en mouvement, alors ça devient critique de bien se parler au bon moment pour que tout le monde ait l'heure juste sur ce qui est en train de changer.»

Dans une entreprise où tout change rapidement, comme une firme en croissance, une bonne communication devrait également viser à faire connaître clairement les indices de performance pertinents que chaque service devrait suivre de près. Cela permet non seulement de montrer les progrès et de stimuler la motivation, mais aussi de faire en sorte que tout le monde rame dans la même direction.

Une bonne communication devrait également faire en sorte que tout un chacun soit au courant de qui est responsable de quoi, explique M. Légaré.

«Dans une firme qui croît, le risque qu'une tâche tombe entre deux ou trois chaises lorsque l'on engage des gens est très, très élevé, dit-il. On doit donc mettre en place un processus rigoureux de communication, sans quoi on risque de tomber dans un chaos qui freinera la croissance profitable.»

À suivre dans cette section


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Gestion de la formation

Jeudi 05 décembre

Sur le même sujet

Communication interne : faites comme Facebook

BLOGUE. Infolettres, courriels, intranet, vidéos…comment faire pour que vos employés ...

Faites de vos employés vos meilleurs ambassadeurs, informez-les !

BLOGUE. Vous aimeriez développer un fort sentiment d’appartenance au sein de vos troupes ? Vous devez ...

À la une

Bombardier: «c'est la fin d'une époque et c’est extrêmement malheureux»

25/06/2019 | Martin Jolicoeur

Tandis que les marchés accueillent favorablement la vente à Mitsubishi, les employés cachent mal leur déception.

Bombardier vend son programme d'avions régionaux à Mitsubishi

Mis à jour le 25/06/2019 | Julien Arsenault, PC

Ce serait la dernière étape de la transformation de Bombardier dans le secteur aéronautique selon Alain Bellemare.

La Fed réfléchit à une éventuelle baisse des taux d'intérêt

25/06/2019 | AFP

Depuis mai dernier, « le tableau a changé », explique le président de la Banque centrale.