10 choses à savoir mardi

Publié le 24/11/2015 à 08:29

10 choses à savoir mardi

Publié le 24/11/2015 à 08:29

Point 1: les tatouages biométriques de Chaotic Moon

Au programme du jour: Les tatouages biométriques arrivent, un jour historique de la conquête spatiale, Facebook va-t-il tuer votre Outlook...

1-N’achetez pas de bracelet connecté à un proche pour Noël. Si vous voulez être avant-gardiste, attendez plutôt la commercialisation du tatouage électronique de Chaotic Moon. Cette société texane spécialisée dans la conception de logiciels veut mettre au point un tatouage fait de composants électroniques et de peinture aux propriétés conductrices afin de créer le circuit qui transmettra des données sur l’état de santé de celui qui le porte, raconte TechCrunch. Le gadget permettra par exemple de mesurer la température du corps, le pouls ou de détecter une augmentation du niveau de stress de par la sueur. Un peu comme l’Apple Watch ou les bracelets connectés de type Jawbone. Ben Lamm, pdg de Chaotic Moon, y voit aussi des applications militaires ou une façon de savoir où votre enfant se trouve. Rassurez-vous, le tatou n’est pas invasif et s’efface facilement.

2-«Un docteur répondra à votre question d’ici quelques minutes». Avouez que vous avez rêvé d’entendre cette phrase la dernière fois que vous avez séché pendant des heures à l’urgence d’une clinique. Et bien, même si cela semble à des années-lumière au Québec, des entrepreneurs du monde sont en train de révolutionner le domaine de la santé grâce à la technologie. Notre collègue Julien Brault nous a fait connaître ces Québécois qui sont en train de créer le Uber des médecins à San Francisco la semaine dernière. Autre exemple: la BBC nous fait découvrir aujourd’hui Babylon Health, un service d’abonnement accessible via une application de téléphone mobile qui offre un service de consultation illimité par vidéos et texto. Pour environ 8$CA par mois, vous pouvez consulter un doc en quelques minutes, dans le confort de votre foyer. Déjà 250000 personnes font appel aux services de Babylon Health au Royaume-Uni, écrit la BBC. Bien entendu, visiter un docteur restera nécessaire dans plusieurs cas. Mais avouons franchement que le Québec ferait un pas de géant en lançant un tel service. Découvrez le reportage de la BBC ici.


3-Qui aura raison, la Caisse de dépôt et placement ou l’investisseur activiste Bill Ackman? Tandis que l’institution québécoise a complètement largué ses actions de la pharmaceutique lavalloise Valeant(Tor., VRX), la firme de M. Ackman, Pershing Square Capital Management, a augmenté sa participation à 9,9%. En mars, Pershing détenait 4,9% de Valeant, rappelle la Presse Canadienne. La Presse écrit ce matin que la Caisse s'est départie de ses dernières actions de Valeant au cours des dernières semaines. Elle avait déjà abaissé sa participation de 50% avant la publication d’un rapport corrosif de Citron Research, spécialisée dans la vente à découvert.

4-Les Bourses américaines vont battre en retraite mardi à l’ouverture, dans la foulée de regains de tensions géopolitiques et après l’alerte sur les voyages lancée par les États-Unis. Vers 8h, les indices S&P 500, Dow Jones et Nasdaq reculent de respectivement 0,52%, 0,48% et 0,56%, selon les négociations sur les contrats à terme. Le baril de pétrole Brent, la référence au Québec, gagne 1,7%. Lisez notre rubrique Ce qui bouge sur les marchés avant l'ouverture.

5-Où trouver le meilleur taux hypothécaire? Demandez à Google(Nasdaq, GOOG). Le géant du Web veut aider les acheteurs de maisons à trouver les meilleurs taux, en offrant un nouvel outil de comparaison des prêts hypothécaires aux États-Unis. Selon le populaire moteur de recherche, près d’un emprunteur américain sur deux ne magasine pas pour financer l’achat d’une propriété. En proposant un outil de comparaison, la société veut aider les gens à prendre des décisions financières plus éclairées, a-t-elle expliqué dans un blogue lundi. L’outil est pour l’heure seulement disponible en Californie, mais il deviendra disponible dans d’autres États au cours des prochains mois.

6-Le magazine Fast Company souligne ses 20 ans ce mois-ci et pour l’occasion, il se prête au jeu des prédictions. Dans son édition 201, l’équipe du magazine des gens d’affaires créatifs nous propose 20 observations pour les prochaines années. De un, la vitesse va triompher, écrit le magazine. Toute entreprise doit suivre le rythme pour prospérer. Rien d’étonnant non plus que cette affirmation à l’effet que Mark Zuckerberg, pdg de Facebook(Nasdaq, FB), va être une figure encore plus marquante sur les plans économique et culturel pour plusieurs décennies. Ou encore celle qui soutient que la technologie va améliorer la condition humaine. Rien de véritablement renversant, mais de la bonne matière à réflexion pour les entrepreneurs. Survolez les prévisions en cliquant ici.

7-Facebook(Nasdaq, FB) va-t-il tuer Outlook et autres boîtes courriels professionnelles? Autrement dit réussir là où Yammer et consorts ont échoué? C'est la question qu'on peut se poser avec le déploiement aujourd'hui de Work Chat, un module de coworking attaché à la suite Facebook at Work (équivalent professionnel de Facebook disponible en version freemium d'ici la fin de l'année). Bâti sur la même plateforme que Facebook Messenger selon Techcrunch, cette nouvelle application (uniquement disponible sur Google Play pour l'instant, mais bientôt sur l'Apple Store) permet à des collègues de travail de s'envoyer des messages individuels ou collectifs, de partager des photos, de participer à des appels conférences... Le tout dans un environnement qui reste strictement professionnel (pas besoin de devenir «ami» pour participer). Comme souvent en pareil cas, l'application est encore sur invitation, réservée à un panel d'entreprises. Mais à l'heure où le réseau social professionnel Slack connaît une ascension foudroyante, il y a fort à parier que Work Chat et Facebook at Work ont tout l'avenir devant eux.


8-À l'agenda mardi, la présidente de la Commission d'enquête sur l'octroi et la gestion des contrats publics dans l'industrie de la construction, France Charbonneau, prononce une allocution à l'occasion de la publication de son rapport(11h, 500, boul. René-Lévesque Ouest). Les Événements Les Affaires organisent un webinaire gratuit sur les changements climatiques et les impacts particuliers au Québec(12h). Le ministre délégué aux Mines, Luc Blanchette, assiste à l'inauguration officielle du congrès Québec Mines 2015(9h, Centre des congrès, Québec). Les résultats financiers d'Alimentation Couche-Tard et de George Weston sont attendus. Bombardier(Tor., BBD.B) tient par ailleurs sa journée des investisseurs à New York ce matin.

9-Voilà un beau geste de solidarité de la part du premier fabricant mondial de boissons gazeuses, Coca-Cola(NY, KO). La société d'Atlanta tiendra son premier conseil d'administration de 2016 à Paris, écrit l'AFP. Une décision prise en «solidarité» avec les victimes des attentats du 13 novembre dans la capitale française. Cette réunion se tiendra en février, à une date que la société a refusé de préciser. Coca-Cola, qui compte parmi ses actionnaires le milliardaire Warren Buffett, réunit traditionnellement les membres de son conseil d'administration à Atlanta. Ce n'est toutefois pas la première fois que la multinationale a «relocalisé» une réunion du conseil. Elle avait tenu une telle réunion à Paris en 1991, il y a 24 ans. Le groupe de boissons gazeuses est très présent en Europe et sur le marché français, où il est notamment partenaire de grands événements sportifs.

10-Nous vivons un jour historique de la conquête spatiale. Les ingénieurs de Blue Origin, la compagnie de Jeff Bezos (Amazon), ont réussi l'impossible: envoyer une fusée dans l'espace (à 100km au-dessus de nos têtes) et à la ramener en un seul morceau. Oui, oui, comme dans Tintin. Rappelons que les équipes de Space X, la société d'Elon Musk, courent elles aussi après ce Graal depuis un moment, mais jusqu'à présent toutes leurs fusées se sont écrasées. L'exploit technique de Blue Origin marque donc un pas de géant pour l'avenir des fusées réutilisables, condition sine qua non de la conquête de l'espace par le secteur privé. Pourquoi? Jusqu'à présent, chaque fusée lancée était perdue et les millions de $ qu'elle avait coûté avec. Avec un engin comme celui de Blue Origin, il sera désormais possible de lancer des satellites en utilisant encore et encore le même propulseur. Les économies d'échelle s'annoncent gigantesques. Clairement, il y aura un avant et un après 23 novembre 2015.


Sources: Les Affaires, communiqués, PC, AFP, CNBC,

 

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.