D’autres initiatives en transport durable


Édition du 03 Octobre 2015

D’autres initiatives en transport durable


Édition du 03 Octobre 2015

[Photo : Shutterstock]

Aéroports de Montréal

Depuis : 2009

Motivations : Déménagement du siège social du centre-ville à Dorval, un endroit mal desservi par les transports en commun. « Nous voulions faciliter la vie des employés et éviter de monopoliser les places de stationnement des usagers », explique Christiane Beaulieu, vice-présidente, affaires publiques des Aéroports de Montréal.

Actions :

› Démarches auprès de la Société de transport de Montréal (STM) pour mettre en place la nouvelle ligne d’autobus 747. Inaugurée en mars 2010, elle offre une liaison directe entre le centre-ville et l’aéroport ;

› Remboursement de 50 % des frais de la carte OPUS pour l’année ;

› Programme de covoiturage adopté par 33 % des 650 employés. Les automobilistes qui l’utilisent bénéficient de places de stationnement à proximité de l’entrée du bâtiment ;

› Mise à disposition du service car2go à l’aéroport Montréal-Trudeau en juin dernier. 

Fédération des travailleurs et travailleuses du Québec (FTQ)

Depuis : 2010

Motivations : « C’est le virage vers le développement durable et la demande croissante des employés pour des places de stationnement », selon Alain Houle, directeur des services aux employeurs. Le diagnostic posé par MOBA montrait que 75 % des 450 employés habitaient dans la couronne nord et que seulement 20 % venaient en transport en commun.

Actions :

› Remboursement de 50 % du prix de l’abonnement annuel à la STM ;

› Trois mois d’essai gratuit des transports en commun ;

› Augmentation du prix du stationnement pour les employés qui continuent de venir en voiture ;

› Remise d’une carte-cadeau de 400 $ à ceux qui délaissent leur place de stationnement pendant deux ans ;

› Offre de billets de transport en commun pour les déplacements professionnels ;

› Covoiturage.

La mise en place de ces mesures a représenté un investissement de 50 000 $, dont la moitié a été absorbée par le ministère des Transports du Québec. Aujourd’hui, les coûts récurrents (l’accompagnement assuré par MOBA et la prise en charge d’une partie du coût de l’abonnement à la STM) sont « abordables », selon Alain Houle.

Mouvement Desjardins

Depuis : 2010

Motivations : Le coût de construction du nouveau siège social de la coopérative financière à Lévis, une tour de 15 étages, serait énorme. « La construction coûterait de 5 à 10 000 $ et même 25 000 $ si la place était souterraine. Cela revient moins cher d’investir dans les modes de transport alternatifs. En plus, cela fait baisser nos émissions de gaz à effet de serre », résume le coordonnateur du programme interne de mobilité, Pascal Laliberté.

La politique de développement durable de l’institution financière entre également en ligne de compte.

Actions :

› Concentration des efforts sur 10 pôles d’emploi, dont les deux plus importants sont ses bureaux de Montréal et le siège de Lévis, soit une cible de 18 000 personnes ;

› Remboursement de 20 % du prix de la carte mensuelle de l’Agence métropolitaine de transport (AMT) ou de la Société de transport de Montréal ;

› Installation de douches, de vestiaires et de garages à vélos dans les immeubles pour les employés venant à vélo ;

› Rabais sur l’abonnement au service de vélopartage Bixi ;

› Covoiturage ;

› Déplacements d’affaires en utilisant Communauto.

Résultats : Environ 4 000 employés profitent de la mesure de rabais sur leur abonnement à la STM ou l’AMT. À Lévis, 400 personnes pratiquent le covoiturage.

Transat

Depuis : 2010

Motivations : Transat dispose de deux emplacements, un au centre-ville de Montréal (1 150 employés) et un autre à l’aéroport Montréal-Trudeau (325 employés). C’est pour répondre à sa politique de responsabilité d’entreprise que Transat, qui cherche également à accumuler des points pour une certification LEED, a mis en place des mesures de mobilité durable.

Actions :

› Réduction du tarif (10 mois au lieu de 12) d’abonnement au transport en commun ;

› Promotion du transport actif comme le vélo ;

› Covoiturage ;

› Bornes de recharge pour voitures électriques ;

› Octroi de 110 vignettes de stationnement à proximité de l’entrée pour voitures à faible émission de GES. Devant le succès de cette mesure, le stationnement prévu à cet effet a dû être agrandi (de 12 à 46 places). 

Arrondissement Saint-Laurent

Depuis : 2003

Motivations : « Nous comptons 400 000 déplacements quotidiens dans l’arrondissement, ce qui entraîne beaucoup de difficultés économiques, liés au développement durable. Certaines entreprises ne veulent pas s’installer à Montréal à cause des problèmes de trafic. Pour continuer d’attirer des entreprises dans l’arrondissement, la problématique du transport est fondamentale : nous devons favoriser les déplacements autrement qu’en voiture », constate Véronique Doucet, la directrice de l’arrondissement Saint-Laurent, qui fait face à de nombreux îlots de chaleur.

Actions :

› Covoiturage ;

› Agrandissement du réseau de pistes cyclables ;

› Remboursement de 20 % du prix de l’abonnement à la STM ou à l’AMT ;

› Mise à disposition de vélos pour les déplacements personnels ou professionnels durant la journée de travail ;

› Douches dans tous les immeubles.

À lire aussi :
Trois éléments essentiels à un programme de mobilité efficace
Des solutions pour réduire le stress des employés
Des organisations engagées en transport durable

À la une

7 astuces pour réduire vos frais d'avocats

16/06/2024 | Manuel St-Aubin

EXPERT INVITÉ. Les acteurs judiciaires ont à cœur la mission de rendre justice, même si tout n’est pas parfait.

La course aux stages 2.0

Édition du 22 Mai 2024 | Claudine Hébert

Les cabinets d'avocats ont adapté les 5 à 7 aux nouvelles règles de la société.

L’industrie du droit a besoin de faire les choses autrement

Édition du 08 Mai 2024 | Philippe Jean Poirier

GRANDS DU DROIT. Les cabinets de services juridiques ont été très actifs sur le marché des fusions et acquisitions.