Transport aérien: Air Médic vise le million de membres d'ici 10 ans


Édition du 14 Mars 2015

Transport aérien: Air Médic vise le million de membres d'ici 10 ans


Édition du 14 Mars 2015

Alors qu’un sauvetage en hélicoptère peut coûter plus de 20 000 $, Air Médic mise sur une politique de mise en marché en offrant des services à faibles coûts. Elle propose une assurance annuelle au coût de 120 $ pour un individu et de 250 $ pour u

Il reste encore beaucoup de marchés à conquérir pour Air Médic. L'entreprise, qui offre des services médicaux aéroportés, veut décupler le nombre de membres pour atteindre un million d'ici 2025.

À lire aussi:
Air Creebec cherche à diversifier ses marchés
Des drones pour réduire les coûts en foresterie

Pour rentabiliser ses services, Christian Trudeau, président d'Air Médic, mise sur le modèle de l'Assocation canadienne des automobilistes (CAA), qui compte 6 millions de membres au pays, dont plus de 1 million au Québec. Tout comme les membres de la CAA apprécient de pouvoir bénéficier d'une assistance routière en tout temps, tout le monde pourrait voir l'intérêt de devenir membre d'Air Médic, considère l'homme d'affaires.

«Quand un problème grave survient, la vitesse d'intervention des services de secours est très importante. Si l'on veut être certain de ne pas avoir de séquelles après une blessure, il faut consulter un spécialiste en moins de 60 minutes», explique-t-il. Il fait ainsi référence à la «golden hour» dans le jargon du sauvetage. En transportant les blessés au bon hôpital à une vitesse de 300 km/h, l'entreprise peut faire toute une différence quand vient le temps de recoudre des doigts coupés, de réussir une greffe d'organe ou encore de sauver des vies.

Mise en marché agressive

Air Médic table sur une politique de mise en marché agressive pour recruter des membres en offrant des services à faibles coûts. Alors qu'un sauvetage en hélicoptère peut coûter plus de 20 000 $, elle propose une assurance annuelle au coût de 120 $ pour un individu et de 250 $ pour une famille. C'est ainsi que le nombre de membres est passé de 30 000 en mai 2013 à 108 000, des chiffres qui assurent aujourd'hui sa rentabilité.

Mais Christian Trudeau voit beaucoup plus grand. Après avoir rejoint la clientèle primaire dans les régions éloignées, il croit être en mesure d'aller chercher un million de membres en recrutant dans la grande région de Montréal et à Québec. «Avec la construction du pont Champlain et les travaux dans le tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine, le trafic routier va augmenter et les besoins de services médicaux aéroportés aussi», dit-il.

Dans plusieurs grandes villes modernes comme Londres, New York, Sydney et Toronto, les hélicoptères se déplacent au centre-ville pour accélérer les sauvetages.

À lire aussi:
Air Creebec cherche à diversifier ses marchés
Des drones pour réduire les coûts en foresterie

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.