Corruption : le Bangladesh écarte les présumés complices de SNC-Lavalin

Publié le 25/09/2012 à 16:53, mis à jour le 25/09/2012 à 17:01

Corruption : le Bangladesh écarte les présumés complices de SNC-Lavalin

Publié le 25/09/2012 à 16:53, mis à jour le 25/09/2012 à 17:01

À l’époque des faits, la firme de génie montréalaise tentait d’obtenir la direction du mégachantier, contrat qui n’a finalement pas été attribué. Le projet prévoit la construction d’un pont de six kilomètres au-dessus du Gange, pour 2,9 milliards de dollars US.

La Gendarmerie royale du Canada avait participé à l’enquête en menant une perquisition dans les bureaux de la firme à Toronto. La police fédérale a ensuite inculpé Ramesh Shah et Mohammad Ismail, deux anciens employés de SNC-Lavalin, de corruption d’agents publics étrangers.

Scandales en série

Les problèmes de la firme de génie montréalaise au Bangladesh s’ajoutent à une série de scandales de corruption la concernant.

Ian Bourne a remplacé fin mars l’ancien dirigeant Pierre Duhaime, parti après la révélation de paiements suspects de 56 millions de dollars à des agents commerciaux. L'ex pdg les avait autorisés à la demande de l’ancien vice-président directeur Riadh Ben Aïssa, contre l'avis du conseil et de la direction financière. Pierre Duhaime a tout de même pu empocher une indemnité de départ de 4,9 millions.

En outre, des enquêtes sont en cours sur des contrats de SNC-Lavalin en Suisse, en Tunisie, en Libye et en Inde. Au Québec, les activités de la firme seront assurément scrutées à la loupe par l’Unité permanente anticorruption et la commission Charbonneau sur la construction, qui se penchent sur les liens entre les firmes de génie et de construction, la pègre et le financement politique.

À la une

Dette et déficit du fédéral: on respire par le nez!

19/04/2024 | François Normand

ANALYSE. Malgré des chiffres relativement élevés, le Canada affiche le meilleur bilan financier des pays du G7.

Budget fédéral 2024: «c'est peut-être un mal pour un bien»

19/04/2024 | Philippe Leblanc

EXPERT INVITÉ. Les nouvelles règles ne changent pas selon moi l'attrait des actions à long terme.

Multiplier la déduction pour gain en capital, c'est possible?

19/04/2024 | WelcomeSpaces.io

LE COURRIER DE SÉRAFIN. Quelle est l'avantage de cette stratégie?