Après de nombreuses annonces, le budget fédéral dévoilé mardi

Publié le 16/04/2024 à 07:58, mis à jour le 16/04/2024 à 09:28

Après de nombreuses annonces, le budget fédéral dévoilé mardi

Publié le 16/04/2024 à 07:58, mis à jour le 16/04/2024 à 09:28

Par La Presse Canadienne

La ministre des Finances, Chrystia Freeland (Photo: La Presse Canadienne)

La ministre des Finances Chrystia Freeland présentera mardi après-midi le budget fédéral à la Chambre des communes, dévoilant comment le gouvernement compte regagner le soutien des Canadiens mécontents et inquiets du coût de la vie.

Le gouvernement libéral a déjà dévoilé des éléments importants du budget au cours des dernières semaines, lors d'une tournée prébudgétaire qui visait à attirer l'attention sur son programme.

Le premier ministre Justin Trudeau a promis que le budget consacrerait des milliards de dollars à la construction de davantage de logements, à l'expansion du réseau de garderies, au renforcement de l'armée et à l'augmentation de la capacité du pays en matière d'intelligence artificielle.

Les nouvelles mesures du gouvernement en matière de logement sont résumées dans un document de 28 pages publié vendredi, que Justin Trudeau a qualifié de «plan de logement le plus complet et le plus ambitieux jamais vu au Canada». 

Le premier ministre a promis de construire près de 3,9 millions de logements d’ici 2031.

Une grande partie du budget visera à donner de l'espoir aux jeunes Canadiens qui ont atteint l'âge adulte au cours d'une période économique tumultueuse, a déclaré Justin Trudeau lundi, et qui «ont désormais l'impression que la stabilité de la classe moyenne est hors de portée».

Toutefois, mardi, l'attention se portera probablement sur les perspectives budgétaires du gouvernement et sur son plan visant à combler la différence entre les nouvelles dépenses et son engagement de maintenir le déficit sous contrôle.

 

Pas de hausse des impôts pour la classe moyenne

Les libéraux, qui ont été vivement critiqués par les conservateurs budgétaires pour leur bilan en matière de dépenses, subissent actuellement une pression particulière pour limiter les dépenses.

L'inflation étant toujours supérieure à l'objectif de la Banque du Canada, les dépenses du gouvernement pourraient maintenir la croissance des prix à un niveau élevé et retarder le moment où la banque centrale pourra commencer à réduire les taux d'intérêt.

Pour apaiser ces inquiétudes, Chrystia Freeland a promis que le budget fédéral respecterait les nouveaux garde-fous fiscaux présentés l'automne dernier, notamment que le déficit fédéral n'augmentera pas au-delà de 40 milliards de dollars pour l'exercice 2023-24.

Dans sa mise à jour économique de l'automne dernier, le gouvernement s'est aussi fixé l’objectif de maintenir le déficit sous 1% du PIB à partir de 2026-27 et de réduire le ratio dette/PIB en 2024-25 par rapport aux prévisions.

Le gouvernement libéral bénéficiera probablement d’une croissance économique plus forte que prévu, ce qui lui donnera une marge de manœuvre supplémentaire dans le budget.

De nouvelles taxes pourraient toutefois combler la différence.

Le premier ministre et le ministre des Finances ont tous deux exclu d’augmenter les impôts de la classe moyenne pour financer de nouvelles dépenses, mais Chrystia Freeland n'a pas voulu dire si les entreprises ou les Canadiens mieux nantis pourraient voir leurs impôts augmenter.

Chrystia Freeland devrait présenter le budget fédéral vers 16 heures à la Chambre des communes.

Sur le même sujet

À la une

«Nvidia a encore défié la gravité»

Mis à jour le 22/05/2024 | AFP

L’élan donné par l’IA générative ne se dément pas.

Bourse: Wall Street termine en baisse

Mis à jour le 22/05/2024 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé en baisse de plus de 120 points.

À surveiller: Saputo, Empire et CAE

22/05/2024 | Denis Lalonde

Que faire avec les titres de Saputo, Empire et CAE? Voici quelques recommandations d’analystes.