Le PLQ conserve l'opposition officielle, Anglade est réélue dans Saint-Henri-Sainte-Anne

Publié le 03/10/2022 à 20:06, mis à jour le 03/10/2022 à 21:41

Le PLQ conserve l'opposition officielle, Anglade est réélue dans Saint-Henri-Sainte-Anne

Publié le 03/10/2022 à 20:06, mis à jour le 03/10/2022 à 21:41

Par La Presse Canadienne

À la fin de la soirée, Dominique Anglade sera-t-elle toujours cheffe de l’opposition? (Photo: La Presse Canadienne)

Le Parti libéral du Québec (PLQ) conserve l'opposition officielle. La cheffe du parti, Dominique Anglade, est réélue dans la circonscription de Saint-Henri-Sainte-Anne.

À la dissolution de l’Assemblée nationale, le PLQ formait l’opposition officielle avec 27 députés. Pas moins de 13 d’entre eux ont choisi de ne pas briguer de nouveau mandat.

Les candidats et partisans libéraux se sont rassemblés dans la circonscription de leur cheffe, au théâtre Corona, dans la Petite-Bourgogne. L’arrondissement du Sud-Ouest, à Montréal, constitue d’ailleurs un champ de bataille où le PLQ est menacé sur plusieurs fronts.

En matinée, Dominique Anglade a posé le dernier geste important de sa campagne électorale en se rendant voter dans sa circonscription de Saint-Henri–Sainte-Anne.

«C’est un message important à envoyer à tous les Québécois, c’est de dire: “Allez voter aujourd’hui”. Ça, c’est l’exercice le plus important à faire aujourd’hui», a-t-elle dit aux journalistes qui l’accompagnaient.

«On a chacun livré sa campagne, mais là, la parole est aux Québécois.»

Avec une telle désertion, on aurait peut-être pu prévoir que la campagne libérale serait tout sauf un long fleuve tranquille. Les embûches se sont multipliées dès le départ avec une candidature annoncée, puis retirée dans Charlesbourg. Puis, un candidat s’est retiré dans la région de Québec avant d’être imité par deux autres candidates en Estrie.

Le recrutement s’est avéré un véritable cauchemar pour le PLQ qui a réussi in extremis à être représenté dans chacune des 125 circonscriptions. Le candidat Harley Lounsbury a même eu besoin de l’intervention d’un juge pour forcer le Directeur général des élections du Québec à inscrire son nom sur les bulletins de vote dans Matane-Matapédia.

Un autre coup dur est venu miner la crédibilité du PLQ, dont l’image de marque a longtemps été celle du «parti de l’économie». Il a été démontré en plein cœur de la campagne que le cadre financier proposé par le parti contenait une erreur de 16,3 milliards $. Une erreur que le parti a reconnue de bonne foi et corrigé.

Malgré le mauvais sort qui semblait vouloir s’acharner sur les libéraux, Dominique Anglade a fait preuve de résilience et a démontré beaucoup de combativité en terminant sa campagne avec aplomb et enthousiasme. Elle s’est positionnée en antagoniste du chef caquiste François Legault, en rassembleuse. Ce qui pourrait lui permettre de rallier certains indécis en bout de piste.

À la une

Myni, grande gagnante du Défi jeunes pousses en croissance Banque Scotia

Mis à jour le 02/12/2022 | Elsa Vecchi

Elle s’est démarquée lors d’un concours de pitch sur le thème de la «Vallée de la mort».

Défi jeunes pousses en croissance: Uni et Brave remporte le prix Coup de coeur du public

16/11/2022 | Elsa Vecchi

Vous avez été nombreux à voter pour son pitch d'entreprise.

COP15: protéger l'environnement, c’est payant

02/12/2022 | François Normand

ANALYSE. La nature nous procure quatre services essentiels: l'approvisionnement, la régulation, le soutien, la culture.