La course à la direction du PLQ lancée en janvier 2025

Publié le 19/04/2024 à 19:35

La course à la direction du PLQ lancée en janvier 2025

Publié le 19/04/2024 à 19:35

Par La Presse Canadienne

Le chef libéral intérimaire Marc Tanguay a affirmé qu’il ne briguerait pas la chefferie. (Photo: La Presse Canadienne)

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a divulgué vendredi les détails sur le déroulement de sa course à la direction, qui sera lancée en janvier 2025, en vue d’élire un nouveau chef le 14 juin de cette même année.

Il était déjà connu qu’il faudrait attendre en 2025 pour connaître celui ou celle qui dirigera le parti, même si certains militants libéraux travaillaient ardemment pour que le calendrier soit devancé.

On en sait toutefois davantage vendredi sur le calendrier de la course et les règles du jeu qui guideront les candidats.

La course sera officiellement lancée le 13 janvier, et les candidats auront jusqu’au 11 avril pour déposer officiellement leurs documents.

Les aspirants candidats devront fournir la signature de 750 membres, répartis dans 70 circonscriptions et 12 régions. De ce nombre, au moins 350 personnes devront être de nouveaux membres.

Pour être officiellement candidat, il faudra également faire un dépôt de 40 000$. Les dépenses de la course ont par ailleurs été plafonnées à 400 000$ — et ce chiffre inclut les montants dépensés avant le déclenchement de la course.

Lorsque la période de candidature sera terminée, il y aura quatre débats organisés entre le 12 avril et le 8 juin. L’un de ces débats se tiendra dans l’Ouest du Québec et sera en anglais.

Les membres auront finalement six jours, du 9 au 14 juin, pour voter par téléphone ou par internet, pour le prochain chef.

Le gagnant sera dévoilé lors du Congrès à la chefferie du 14 juin.

Le processus de vote se fera par attribution de points, pondérés selon les circonscriptions et les groupes d’âge. Au terme du scrutin préférentiel, un chef sera élu s’il obtient 50% +1 des points, sans quoi il y aura un deuxième tour.

Deux candidats en réflexion

Pour l’instant, le député de Marguerite-Bourgeoys, Frédéric Beauchemin, ainsi que l’ex-maire de Montréal Denis Coderre ont exprimé leur intérêt de se lancer.

Plusieurs noms circulent comme d’éventuels candidats, dont celui du ministre fédéral de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie, François-Philippe Champagne, ou encore le président et directeur général de la Fédération des chambres de commerce du Québec, Charles Milliard.

Le mois dernier, le député fédéral de Louis-Hébert, Joël Lightbound, avait officiellement renoncé à faire le saut, évoquant des raisons familiales.

Son nom s’ajoute à celui des députés libéraux Monsef Derraji, André Fortin et Marwah Rizqy qui ont aussi laissé entendre qu’ils pourraient se lancer avant de fermer la porte. Le chef libéral intérimaire Marc Tanguay a également affirmé qu’il ne briguerait pas la chefferie.

 

Inscrivez-vous gratuitement aux infolettres de Les Affaires et suivez l’actualité économique et financière au Québec et à l’international, directement livrée dans votre boîte courriel.

Avec nos trois infolettres quotidiennes, envoyées le matin, le midi et le soir, restez au fait des soubresauts de la Bourse, des nouvelles du jour et retrouvez les billets d’opinion de nos experts invités qui soulèvent les défis qui préoccupent la communauté des affaires.

Sur le même sujet

L’ex-ministre québécois Benoît Pelletier est décédé à l’âge de 64 ans

Mis à jour le 01/04/2024 | La Presse Canadienne

Ce réputé professeur de droit — surtout de droit constitutionnel — a fait le saut en «politique active» en 1998.

Droit: Jean Charest et McCarthy Tétrault, c'est fini

Mis à jour le 17/01/2024

L'ancien premier ministre, avocat et conseiller stratégique devient associé chez Therrien Couture Joli-Cœur (TCJ).

À la une

Donnez de la valeur aux personnes très grosses

Mis à jour il y a 14 minutes | Camille Robillard

LA BOÎTE À EDI. Les entreprises qui misent sur la représentation dans leurs communications ont un avantage concurrentiel

Les changements climatiques menacent les pollinisateurs, prévient une étude

Il y a 53 minutes | La Presse Canadienne

Les populations de pollinisateurs sont en déclin à travers le monde.

Bourse: Wall Street ouvre en ordre dispersé après un record

Mis à jour il y a 5 minutes | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS.