Bombardier préparerait l'assemblage du Q400 en Russie

Publié le 05/11/2012 à 10:02, mis à jour le 05/11/2012 à 14:02

Bombardier préparerait l'assemblage du Q400 en Russie

Publié le 05/11/2012 à 10:02, mis à jour le 05/11/2012 à 14:02

Bombardier négocierait en Russie l'ouverture d'une nouvelle usine d'assemblage d'avions Q400. (Photo: Bloomberg)

Bombardier a ouvert des discussions avec le gouvernement russe afin d’assembler en Russie son avion Q400, rapporte le quotidien français LaTribune.fr.

Selon le quotidien d'information électronique, Bombardier aurait officiellement mené, il y a une dizaine de jours, des négociations avec le ministère de l'industrie russe à ce sujet. Aviakor, une usine aéronautique contrôlée par le milliardaire Oleg Deripaska, aurait également fait partie des discussions.

Bombardier proposerait l'assemblage local de son turbopropulseur Q400, un appareil à hélices pouvant transporter jusqu'à 78 passagers. Cet avion est présentement assemblé à l’usine de Havilland, en banlieue de Toronto.

Jointe au siège social montréalais, Haley Dunne, la porte-parole de Bombardier, n'a pas nié l'existence de discussions avec le gouvernement russe. Tout en refusant de divulguer le contenu de ces discussions, Mme Dunne a déclaré que Bombardier qu'elles ont été entreprises à la suite d'une proposition russe et que les discussions en cours étaient à un stade «vraiment préliminaire».

Accéder au marché russe

Advenant un accord, Bombardier serait le premier constructeur étranger à démarrer une large production d'avion en Russie. Jusqu'ici, seul Boeing produisait localement des pièces détachées de son 787 Dreamliner. Safran produit lui des moteurs SaM 146 avec un partenaire russe.

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, plombée par la technologie

Mis à jour à 16:48 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a également terminé dans le rouge.

Bourse: les gagnants et les perdants du 20 février

Mis à jour à 20:07 | LesAffaires.com et La Presse Canadienne

Voici les titres d'entreprises qui ont le plus marqué l'indice S&P/TSX aujourd'hui.

À surveiller: Nvidia, Manuvie et TC Énergie

Que faire avec les titres de Nvidia, Manuvie et TC Énergie? Voici des recommandations.