S&P pense relever la note de Ford

Publié le 29/09/2011 à 13:49, mis à jour le 29/09/2011 à 14:11

S&P pense relever la note de Ford

Publié le 29/09/2011 à 13:49, mis à jour le 29/09/2011 à 14:11

Par AFP

Photo : Bloomberg

L'agence d'évaluation financière Standard & Poor's a indiqué jeudi qu'elle envisageait de relever la note du constructeur automobile américain Ford, actuellement à BB-, notamment si le groupe parvenait à un accord "acceptable" avec le principal syndicat automobile UAW.

Ford enregistre des profits et génère des liquidités depuis deux ans, en partie grâce à "une bonne performance en Amérique du Nord", a justifié l'agence dans un communiqué.

"Nous pensons qu'avec la continuation d'une reprise progressive du marché" dans la région, Ford va "générer des marges avant impôt" d'au moins 5% et des liquidités "d'au moins cinq milliards de dollars en 2011", a noté S&P.

Si le groupe conclut avec l'UAW un accord pour une nouvelle convention collective qui "n'affecte pas la capacité (du constructeur) à rester solidement rentable en Amérique du Nord", l'agence "prévoit d'augmenter la note de Ford à BB+", soit de deux crans.

Cette note est attribuée à des émetteurs pouvant faire face à leurs engagements mais présentant des caractéristiques spéculatives.

L'UAW a engagé fin juillet ses négociations pluriannuelles avec les constructeurs américains Ford, Chrysler et General Motors.

S&P a indiqué plus tôt dans la journée jeudi qu'en raison de l'aboutissement des discussions entre le syndicat et GM, elle relevait la note de ce dernier de deux crans, de BB- à BB+.

À suivre dans cette section

La Fed laisse ses taux inchangés
Mis à jour il y a 38 minutes | AFP

À la une

La Fed laisse ses taux inchangés

Mis à jour il y a 38 minutes | AFP

La Réserve fédérale américaine a laissé mercredi ses taux d'intérêt inchangés.

La Fed devrait faire une pause sur les baisses de taux

10:14 | AFP

À plus de 99 %, les acteurs sur les marchés s’attendent à ce que la Fed adopte un statu quo.

La majorité des Canadiennes ne veut pas de la 5G de Huawei

Selon les résultats d’une enquête en ligne d’Angus Reid, publiés mercredi, 69 % des répondants s’opposent au fabricant.