Surenchère pour Fibrek

Publié le 10/02/2012 à 08:03, mis à jour le 10/02/2012 à 08:34

Surenchère pour Fibrek

Publié le 10/02/2012 à 08:03, mis à jour le 10/02/2012 à 08:34

Par Mathieu Lavallée

Photo : Bloomberg

Tandis qu’elle est la cible d’une offre d’achat hostile de la part de Produits forestiers Résolu (AbitibiBowater), Fibrek a fini par se trouver un acheteur prêt à surenchérir.

L’entreprise montréalaise a annoncé vendredi matin avoir conclu une convention de soutien avec Mercer International selon laquelle cette dernière déposera une offre d’acheter toutes les actions ordinaires en circulation de Fibrek pour un montant de 1,30 $ par action.

L’offre, qui évalue Fibrek à 169 millions $, représente une prime de 81 % par rapport au prix de l’action à la veille du dépôt de l’offre hostile de Résolu, et une prime de 30 % par rapport à l’offre de Résolu.

Cette dernière offrait officiellement le 15 décembre un prix de 1 $ l’action évaluant l’entreprise à 130 millions $.

Fibrek a aussi annoncé vendredi que le Bureau de décision et de révision (BDR) a rendu une décision ordonnant une interdiction d’opérations à l’égard du régime de droits des actionnaires de Fibrek adopté le 19 décembre.

Fibrek avait en effet servi une pilule empoisonnée à Résolu pour tenter de contrer son offre.

Aussi, l’usine de Fairmont subira une interruption des opérations à compter du 20 février pour une période de cinq semaines « pour gérer les inventaires, en raison des conditions du marché actuelles », a affirmé Fibrek.

Cette mesure soustraira de la production un total d'environ 25 000 tonnes métriques de pâte RBK. L'usine de Fairmont a une capacité annuelle de 215 000 tonnes métriques de pâte RBK.

PLUS :

Fibrek : Cannacord attribue une valeur plus élevée

Fribrek négocie avec d'autres parties pour éviter Résolu

Clément Gignac lance un ultimatum à Résolu

À la une

Appel aux candidatures: Chapeau les PDG!

20/07/2021 | lesaffaires.com

Les Affaires souhaite souligner le travail inspirant de PDG en cette période pleine d'incertitudes.

Julien Depelteau, le résilient: contourner les nombreuses tuiles

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! Le patron de Flexpipe a su rebondir malgré toutes les tuiles qui lui sont tombées sur la tête.

Mélanie ­Paul, l'audacieuse: déployer son «Plan ­Sud»

Édition du 25 Novembre 2020 | François Normand

CHAPEAU LES PDG! L'entrepreneure innue a rebrassé ses cartes pour accélérer sa diversification.