Ottawa bonifie un peu le plan pour les logements abordables

Publié le 19/04/2021 à 17:26

Ottawa bonifie un peu le plan pour les logements abordables

Publié le 19/04/2021 à 17:26

Par La Presse Canadienne
infrastructures

(Photo: Scott Blake pour Unsplash)

BUDGET FÉDÉRAL. Le gouvernement fédéral a ajusté ses plans du côté de l’infrastructure et du logement dans le budget dévoilé lundi, mais n’a pas été jusqu’à une refonte. 

Dans son premier budget en plus de deux ans, la ministre des Finances, Chrystia Freeland, a bonifié la stratégie des libéraux en matière de logement de 40 milliards de dollars (G$) sur dix ans avec un montant additionnel de 2,5 G$. 

Environ 60 % de ce montant additionnel servira à la construction de 4500 nouvelles unités en vertu de l’Initiative pour la création rapide de logements (ICRL), qui cherche à offrir des logements abordables pour les besoins pressants de Canadiens vulnérables. 

Le plan qui prévoit la création et la réparation de 35 000 unités au total — par l’entremise d’un financement existant de 1,3 G$ qui sera «réaffecté» — ne traitera qu’une portion de ce que le budget qualifie de «besoins impérieux en matière de logement» de plus de 1,6 million de Canadiens. 

Geneviève Tellier, professeure de science politique à l’Université d’Ottawa, a dit croire que le budget ne prévoyait pas un montant d’envergure si l’on tient compte que les besoins des Canadiens sont beaucoup plus grands que ce qui se trouve sur la table. 

Le document de 739 pages réitère aussi la promesse de février de plusieurs milliards de dollars sur huit ans pour les projets de transport en commun, allant de nouvelles lignes de métro à des autobus électriques. 

Le premier ministre Justin Trudeau a promis aux Villes en manque de liquidités 14,9 G$ en financement permanent pour le transport collectif, bien que la plupart des montants ne se rendent que plus tard dans la décennie. 

Environ 6 G$ seront rendus accessibles aux municipalités dès maintenant pour des projets qui sont prêts à se concrétiser, selon le gouvernement, tandis que la portion restante se déclinera dans un fonds de 3 G$ par année pour des projets à la pièce à partir de 2026-2027.

 

Évaluation nationale de l’infrastructure 

Le budget prévoit aussi 23 M$ sur quatre ans pour Infrastructure Canada afin de réaliser ce qui est présenté comme la toute première évaluation nationale de l’infrastructure du Canada. 

Il s’agira notamment d’examiner les prochaines étapes du projet de train à grande fréquence dans le corridor Toronto-Québec. 

Le budget propose de fournir un financement de 4,4 M$ en 2021-2022 à Transports Canada et à VIA Rail Canada «pour collaborer avec le bureau de projet conjoint afin de faire avancer la diligence raisonnable et de réduire les risques du projet». Le document propose aussi de fournir un financement de 491,2 M$ sur six ans, à compter de 2021-2022, à VIA Rail Canada pour des investissements en matière d’infrastructure qui «soutiendraient la réussite globale du projet de train à grande fréquence».

À la une

Bourse: la techno a plombé Wall Street

Mis à jour le 10/05/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Il s'agit de la plus lourde chute du Nasdaq sur une séance depuis la mi-mars.

À surveiller: Cascades, Lion et Telus

10/05/2021 | Catherine Charron et Stéphane Rolland

Que faire avec les titres de Cascades, Lion et Telus? Voici quelques recommandations d’analystes.

Titres en action: Panasonic, TC Énergie, Enbridge

Mis à jour le 10/05/2021 | AFP et La Presse Canadienne

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.