Les entreprises canadiennes ont encore beaucoup à faire pour pallier aux menaces à la sécurité informatique

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Octobre 2018

Les entreprises canadiennes ont encore beaucoup à faire pour pallier aux menaces à la sécurité informatique

Offert par Les Affaires


Édition du 13 Octobre 2018

Par Marie-Pier Frappier

[Photo : 123RF]

En 2018, le Règlement général sur la protection des données (RGPD) européen est entré en vigueur et a eu une incidence considérable chez nous. Le Canada a par ailleurs annoncé des changements à la Loi sur la protection des renseignements personnels et les documents électroniques qui entreront en vigueur le 1er novembre prochain et qui rendront obligatoire la notification des atteintes à la protection des données dans certaines circonstances. Or, force est de constater que la mise à niveau des entreprises canadiennes à ce sujet est loin d'être achevée. Même si ces dernières sont de plus en plus nombreuses à reconnaître l'importance de se protéger et de protéger leurs clients des menaces à la sécurité informatique, elles n'y consacrent qu'un budget peu élevé et n'ont pas de processus internes établis leur permettant de gérer une intrusion. Selon le 21e sondage d'EY sur la sécurité de l'information diffusé le 4 octobre dernier, même si 70 % des répondants canadiens déclarent avoir augmenté leur budget pour la cybersécurité au cours de la dernière année, 63 % des répondants affirment que les dépenses totales dans ce domaine représentent moins de 10 % de leur budget en technologie de l'information. Qui plus est, 64 % des répondants disent ne pas avoir de programme de protection des données ou avoir un programme informel seulement et environ 58 % affirment enfin que la sécurité informatique a peu ou n'a pas d'influence sur leur stratégie ou leur plan d'affaires.


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

Sur le même sujet

À la une

Défi Start-up: les éléments d'un bon «elevator pitch»

23/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. Comment faire bonne impression auprès d'investisseurs potentiels en moins de 2 minutes? Anne Marcotte explique.

Défi Start-up: comment gérer un accélérateur en temps de pandémie

22/05/2020 | Denis Lalonde

BALADO. FounderFuel redémarre le 1er juin et ne sera plus jamais le même, dit la directrice générale Katy Yam.

Pour tout savoir sur le Défi Start-up

14/05/2020 | Les Affaires

Le Défi Start-up est de retour! Pour cette 5ème édition, découvrez une nouvelle formule. Pour s'inscrire, c'est par ici.