Le PLC rejette une proposition du NPD pour amoindrir l'inflation

Publié le 19/05/2022 à 07:55

Le PLC rejette une proposition du NPD pour amoindrir l'inflation

Publié le 19/05/2022 à 07:55

Par La Presse Canadienne

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, à gauche et le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, à droite. (Photo: La Presse Canadienne)

Ottawa — Le gouvernement fédéral cherche à amoindrir l’impact de l’inflation sur les familles canadiennes sans contribuer davantage au problème, a déclaré le premier ministre Justin Trudeau, mercredi, alors que son gouvernement rejetait un appel du NPD à augmenter les remboursements de la TPS et l’Allocation canadienne pour enfants.

Le chef du Nouveau Parti démocratique, Jagmeet Singh, souhaitait que le gouvernement double le remboursement de la TPS et augmente l’Allocation canadienne de 500 $ par enfant pour aider les familles canadiennes aux prises avec une flambée des prix des aliments et de l’essence.

Selon Statistique Canada, l’inflation en avril a atteint 6,8%, le taux le plus élevé depuis janvier 1991, en grande partie à cause d’une augmentation de 9,7% du coût des aliments achetés dans les magasins et à une hausse de 36% du prix de l’essence.

«Les salaires n’ont augmenté que de 3,3%, a déclaré M. Singh pendant la période des questions. Tout cela pour dire que les travailleurs subissent une réduction de salaire massive pendant que les sociétés pétrolières et gazières réalisent des bénéfices énormes. Le premier ministre peut faire quelque chose au lieu de simplement rester les bras croisés.»

M. Singh affirme que le gouvernement fédéral devrait payer pour ces mesures en réaffectant 2,6 milliards $ destinés à accorder un crédit d’impôt aux entreprises qui mettent en place des systèmes de capture et de stockage du carbone.

La majeure partie de cette somme irait probablement aux sociétés pétrolières et gazières, et le NPD affirme qu’il s’agit d’une subvention massive aux entreprises qui réalisent des bénéfices records en raison de la même flambée des prix de l’essence qui nuit aux familles canadiennes.

Le NPD a présenté une motion de l’opposition cette semaine pour demander l’appui d’autres partis à cette idée. Il a seulement obtenu l’appui du Bloc québécois, puisque les libéraux et les conservateurs ont voté contre la motion mercredi après-midi.

Plus tôt mercredi, M. Trudeau a fait valoir que le remboursement de la TPS et les chèques de l’Allocation canadienne pour enfants étaient déjà indexés à l’inflation.

Le premier ministre a aussi affirmé que les nouvelles ententes avec les provinces sur les services de garde permettent aux Canadiens d’économiser des milliers de dollars et aident à compenser les hausses des factures d’épicerie et d’essence.

Sur le même sujet

À la une

États-Unis: les fabricants étrangers de lait maternisé invités à rester sur le marché

Il y a 55 minutes | La Presse Canadienne

La fermeture d'une usine du Michigan dirigée par Abbott a déclenché une pénurie à l’échelle nationale.

Le marché immobilier se modère dans la grande région de Montréal

Le nombre de transactions résidentielles a diminué de 11% en juin.