Des ponts dangereux, disent les ingénieurs: Bonnardel en colère

Publié le 05/05/2022 à 08:40

Des ponts dangereux, disent les ingénieurs: Bonnardel en colère

Publié le 05/05/2022 à 08:40

Par La Presse Canadienne

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a dit que les structures étaient absolument sécuritaires. (Photo: La Presse Canadienne)

Québec — Le gouvernement Legault a démenti les affirmations des ingénieurs en grève qui soutiennent que la sécurité est compromise sur le pont Pierre-Laporte et le pont de Québec.

En grève depuis la fin d’avril, les ingénieurs du gouvernement se fondent sur des déclarations sous serment du ministère des Transports pour remettre en cause l’intégrité de ces structures. 

En mêlée de presse après la séance du conseil des ministres, mercredi après-midi, le ministre des Transports, François Bonnardel, a soutenu que c’était irresponsable de laisser croire que les structures au Québec sont en danger. 

Il a dit que les structures étaient absolument sécuritaires. 

En avril, dans une déclaration sous serment devant le Tribunal administratif du travail, une directrice générale du ministère des Transports a soutenu que des travaux aux suspentes du pont doivent être effectués rapidement pour les remplacer, «sans quoi l’intégrité du pont» Pierre-Laporte est compromise, peut-on lire. 

Des réparations à la charpente métallique du pont de Québec doivent aussi être effectuées «en urgence», puisqu’elles mettent en cause «la sécurité de la structure du pont».

Cette déclaration a été déposée pour réclamer le maintien de services essentiels assurés par les ingénieurs du gouvernement.

Les ingénieurs demandent un rattrapage salarial de 14,7% et d’autres «augmentations économiques». 

Sur le même sujet

Le Canadien Pacifique signe une convention collective avec 3000 travailleurs

L’entente comprend une augmentation annuelle de salaire, en plus d’une bonification des avantages sociaux.

Reprise des activités chez Agropur

Les salariés de l’usine de Granby ont accepté l’entente de principe conclue entre leur employeur et leur syndicat.

À la une

La Caisse de dépôt affiche une perte de 33,6G$

En tenant compte des dépôts, l’actif net de la CDPQ a reculé de 28,2G$, passant de 420G$ à 392G$ de janvier à juin 2022.

Immobilier: la correction historique aura-t-elle lieu?

BLOGUE INVITÉ. En tant que courtier immobilier, j’observe de la surenchère, mais le nombre de cas est en diminution.

Le marché immobilier canadien: un phénomène paradoxal

Il y a 14 minutes | Courrier des lecteurs

COURRIER DES LECTEURS. Un marché du logement qui contraste avec la réalité est apparu récemment au Canada.