À l'aube d'une pandémie, la CDPQ a versé 75 M $ US pour le Cirque

Publié le 17/08/2020 à 16:10

À l'aube d'une pandémie, la CDPQ a versé 75 M $ US pour le Cirque

Publié le 17/08/2020 à 16:10

Par La Presse Canadienne
Un artiste de cirque dans un cerceau

(Photo: 123RF)

À l’aube d’une pandémie, en février, la Caisse de dépôt et placement du Québec (CPDQ) a allongé 75 millions $ US pour racheter la participation restante de 10 % du milliardaire Guy Laliberté dans le Cirque du Soleil — qui s’est placé à l’abri de ses créanciers quelques mois plus tard.

Le nouveau président et chef de la direction du bas de laine des Québécois, Charles Émond, a révélé le prix de la transaction aux députés de l’Assemblée nationale dans le cadre d’une commission parlementaire, lundi après-midi. 

La CDPQ a radié ses investissements évalués à 170 millions $ US dans l’entreprise de divertissement. La Caisse avait acquis 10 % de la société en 2015 lorsque M. Laliberté avait décidé de vendre sa participation majoritaire à un trio d’investisseurs qui comptait parmi ses rangs le fonds texan TPG Capital et la firme chinoise Fosun.

Devant les questions insistantes des députés de l’opposition, M. Émond s’est justifié en disant qu’il n’était pas encore question de pandémie à ce moment-là. Il a assuré que cette décision avait été mûrement réfléchie.

Un groupe de créanciers garantis du Cirque, dirigé par la firme torontoise Catalyst Capital Group, est en voie de prendre le contrôle de la compagnie. Le mois dernier, son offre évaluée à plus de 1,2 milliard $ US a été retenue comme soumission d’amorce — qui fixe les conditions minimales à respecter pour le dépôt d’éventuelles propositions rivales — par le tribunal.

Les parties intéressées ont jusqu’en fin de journée, mardi, pour déposer une proposition rivale, dont la valeur devra être supérieure d’au moins 1,5 million $ US à l’entente intervenue avec les créanciers.

 

À la une

Le Québec doit déjà se préparer à la prochaine pandémie

22/01/2021 | François Normand

ANALYSE - On a recensé l’éclosion de plus de 300 maladies infectieuses dans le monde entre 1940 et 2004, dont l'Ebola.

Bourse: les indices de Wall Street terminent en ordre dispersé

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

REVUE DES MARCHÉS. Le resserrement des mesures sanitaires dans le monde pèse sur les marchés.

Titres en action: Alphabet, Intel, Nuvei

Mis à jour le 22/01/2021 | LesAffaires.com et AFP

Voici une sélection d'annonces qui ont fait (ou vont faire) bouger les cours de ces entreprises.