Dur lendemain de veille pour Transat à Toronto

Publié le 12/03/2010 à 14:35

Dur lendemain de veille pour Transat à Toronto

Publié le 12/03/2010 à 14:35

Par Alexandre Paillé

Transat a connu une baisse du nombre de voyageurs au Canada. Photo : Transat A.T.

Le titre de Transat A.T. recule pour une deuxième journée consécutive après à la Bourse de Toronto après la divulgation jeudi des chiffres de son premier trimestre 2010.

En milieu d'après-midi, le titre du voyagiste perdait 4,53%, ou 62 cents, à 13,08 dollars au TSX. À la fermeture des marchés jeudi, le titre de Transat a enregistré une sévère correction de 29,74%, ou 5,80$, à 13,70$.

C'est que le voyagiste montréalais, qui a réduit sa perte à son dernier trimestre, anticipe déjà une perte pour son deuxième trimestre 2010 à cause d’une baisse des prix qui ne sera que partiellement comblée par la réduction des prix du carburant et des coûts d'hôtels.

Autre facteur plombant le voyagiste comme ce fut le cas au premier trimestre, il ne pourra bénéficier pleinement de la hausse du dollar canadien au deuxième trimestre, à cause de ses positions de couverture de taux de change.

Réduction de perte au 1er trimestre

Une baisse du nombre de voyageurs au Canada et une diminution des prix de vente ont affecté les résultats de Transat au premier trimestre terminé le 31 janvier dernier.

L'entreprise montréalaise de tourisme affiche une perte nette de 13,9 millions $, ou 37 cents par action, pour ce trimestre. Cela constitue une amélioration par rapport à la perte nette de 29,4 millions $, ou 90 cents par action, subie lors de la période correspondante en 2009.

Ses revenus ont baissé de 84,7 millions $, passant de 877,3 millions $ à 792,6 millions $. «La diminution de revenus reflète surtout des prix de vente et des volumes plus bas. Nos coûts d'exploitation ont diminué de manière importante, ce qui a limité l'impact défavorable sur les marges, alors que la concurrence demeure très vive», a commenté Jean-Marc Eustache, président et chef de la direction du groupe.

VIDÉO : Comment Transat a réduit ses coûts d'exploitation

Les revenus des filiales nord-américaines ont diminué de 82,6 millions de dollars (11,2 %) au cours du trimestre, comparativement à la même période en 2009.

Les revenus des filiales européennes, qui proviennent de ventes faites en Europe et au Canada, ont diminué de 2,1 millions de dollars (1,5 %) au cours du trimestre, par rapport à la même période l’an dernier, malgré une hausse du nombre de voyageurs de 30,1 %.

La dette au bilan s'établissait à 106,3 millions de dollars au 31 janvier 2010, soit 4,6 millions de dollars de moins que le 31 octobre 2009.

Pour l'été 2010, Transat affirme qu’il est trop tôt pour commenter les prix de vente. Par contre, le voyagiste affirme que les réservations sont supérieures à celles de l'année précédente.

 


image

Expérience citoyen

Mercredi 26 août


image

Gestion de l'innovation 2020

Mercredi 09 septembre


image

Expérience client

Mercredi 16 septembre


image

Gestion agile

Mercredi 07 octobre

À la une

Le Québec brille à l'international dans les poudres métalliques

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. En matière de fabrication additive, l'un des points forts du Québec les plus souvent évoqués est...

La COVID-19 a stimulé la demande de fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. C'est l'une des belles histoires positives qui apportent un peu de contraste à cette sombre crise.

Le grand défi de l'adoption de la fabrication additive

Édition du 17 Juin 2020 | Kévin Deniau

MATÉRIAUX AVANCÉS. Avec 35 % des ventes mondiales, les États-Unis représentent le premier marché pour la fabrication...