La France courtise les investisseurs canadiens


Édition du 19 Septembre 2015

La France courtise les investisseurs canadiens


Édition du 19 Septembre 2015

Par François Normand

[Photo : Shutterstock]

La France est sur le mode de la séduction. Durant la semaine du 21 septembre, sur tous les continents, les représentants de la République emploieront les grands moyens pour convaincre les entreprises étrangères d'investir en France.

À Montréal, c'est le 22 septembre que l'ambassadeur de France au Canada, Nicolas Chapuis, vantera les avantages du marché français à des entreprises québécoises. «Nous avons constaté un déséquilibre entre les entreprises françaises qui investissent au Canada et les canadiennes qui investissent en France», dit Stéphane Schorderet, porte-parole de l'ambassade de France à Ottawa.

Autrement dit, le Canada n'investit pas assez en France, aux yeux des Français.

En 2014, les investissements canadiens en France totalisaient 6,2 milliards de dollars, selon Statistique Canada. Or, ceux de la France au Canada s'élevaient à 11,4 G$. Malgré tout, après le Royaume-Uni, la France est la deuxième destination des investissements canadiens en Europe, selon Business France, une société d'État française qui aide les entreprises étrangères à s'implanter sur le marché français.

L'an dernier, 29 entreprises canadiennes ont investi ou réinvesti en France - dont la moitié provenait du Québec -, comme Lallemand (production et commercialisation des levures et des ferments lactiques), Sirona Biochem (conception de cosmétiques pour les soins de la peau) et Linamar (usinage de pièces en fonte de précision pour moteurs).

Investissements étrangers en croissance

La campagne de séduction mondiale de la France - qui est une première de cette envergure - survient au moment où les investisseurs étrangers semblent investir davantage dans l'Hexagone. L'an dernier, 608 entreprises étrangères ont annoncé publiquement leurs décisions d'investir en France, soit une hausse de 18 % par rapport à 2013, selon la firme EY.

Il s'agit de la plus forte croissance observée en Europe en 2014, devant le Royaume-Uni (+ 11 %) et l'Allemagne (+ 9 %).

À la une

Lithium en territoire cri: une mine qui divise et ravive de vieilles blessures

La région autour de Nemaska possèderait l‘un des plus grands gisements de spodumène au monde.

Cinq prévisions pour l'immobilier et le bois en 2023

04/02/2023 | François Normand

ANALYSE. Fastmarkets vient de publier cinq prévisions qui affecteront plusieurs entreprises au Québec.

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.