Une marge de crédit à meilleur taux

Publié le 11/04/2009 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 08:19

Une marge de crédit à meilleur taux

Publié le 11/04/2009 à 00:00, mis à jour le 08/10/2013 à 08:19

Par Pierre Picard

La marge de crédit hypothécaire peut être une source d'emprunt avantageuse pour financer des projets de rénovation ou parer aux imprévus. Mais attention ! Bien qu'il s'agit d'un produit attrayant, il faut être prudent, car votre résidence sert de garantie.

Les diverses marges de crédit hypothécaires proposées par les institutions bancaires se ressemblent. Il s'agit essentiellement d'une marge de crédit garantie pouvant aller jusqu'à 80 % de la valeur marchande de la propriété.

Ainsi, si votre maison vaut 300 000 $, la banque peut vous prêter jusqu'à 240 000 $, montant qui comprend l'hypothèque, s'il y a lieu.

Une fois le montant de la marge établi, l'emprunteur peut utiliser ces fonds en fonction de ses besoins, sans demander d'autorisation à son institution financière.

Le taux d'intérêt d'une telle marge, calqué habituellement sur le taux préférentiel majoré de 1 %, est plus avantageux que celui des prêts personnels, des prêts hypothécaires et des marges de crédit classiques.

Les institutions financières affichent des taux inférieurs pour les marges de crédit hypothécaires tout simplement parce que la résidence est mise en garantie, ce qui est de nature à les rassurer.

Le taux d'intérêt des marges de crédit hypothécaires est actuellement de 3,5 %, comparativement à un taux négocié qui s'établit entre 4 et 4,15 % pour une hypothèque fermée de cinq ans.

Les modalités de remboursement sont flexibles : seuls les intérêts sont payables mensuellement. Il s'agit en quelque sorte d'un prêt ouvert par lequel l'emprunteur décide des modalités de remboursement du capital.

Facile à obtenir

Une marge de crédit hypothécaire peut être obtenue tant lors de l'achat de la propriété qu'au renouvellement du prêt hypothécaire.

Dans le cas d'une marge de crédit hypothécaire établie à l'achat d'une résidence, les institutions financières exigent généralement de l'acheteur une mise de fonds initiale équivalant à 20 % du prix d'achat de la propriété.

Donc, si le prix d'achat d'une maison est de 200 000 $, la marge de crédit hypothécaire s'établirait à 160 000 $.

Outre la mise de fonds initiale, le seul autre critère exigé par les institutions financières avant d'octroyer une marge de crédit hypothécaire est le bon dossier de crédit de l'emprunteur, précise Nicolas Fréchette, chef de produit, financement hypothécaire, au Mouvement Desjardins.

" Notre marge de crédit hypothécaire offre beaucoup de souplesse à l'emprunteur. Dès qu'il rembourse un dollar, celui-ci redevient disponible pour un autre projet. Le détenteur de la marge Atout n'a pas à demander d'autorisation à l'institution financière ", explique M. Fréchette.

Pour sa part, Yvon Boucher, directeur de la succursale de BMO à Boucherville, soutient qu'une marge de crédit hypothécaire n'est pas plus risquée qu'un prêt hypothécaire.

" Pour certains, notre Marge Express sur valeur domiciliaire est pratique pour financer des projets à long terme, comme l'achat d'une résidence secondaire ", dit-il.

Mise en garde

Même si les taux d'intérêt sont faibles actuellement, il faut utiliser la marge de crédit hypothécaire avec parcimonie, car la résidence principale sert de garantie, rappelle Karine Robillard, conseillère chez Option consommateurs. " Il ne faut pas oublier qu'il s'agit d'une forme de crédit qui permet de réemprunter. Cela peut être dangereux. "

lesaffaires.redaction@transcontinental.ca


image

DevOps

Mercredi 11 septembre


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Gestion de l’innovation

Mercredi 18 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Marché du cannabis

Mercredi 23 octobre


image

Service à la clientèle

Mercredi 23 octobre


image

Communication interne

Mardi 26 novembre


image

Gestion de la formation

Mardi 03 décembre


image

Marché de l'habitation

Mercredi 04 décembre


image

Sommet énergie

Mardi 21 janvier


image

Santé psychologique

Mercredi 22 janvier


image

Contrats publics

Mardi 28 janvier

À la une

La Fed veut garder «ses options ouvertes» sur l'évolution des taux

16:10 | AFP

La Fed estime que la faible croissance mondiale et les tensions commerciales risquaient de ralentir l'économie des É-U.

Trump attaque la Fed mais affirme ne pas «exiger» des baisses de taux

16:17 | AFP

Donald Trump a de nouveau vigoureusement attaqué la Banque centrale américaine mercredi.

À la une: Shawinigan, la grande conversion

Édition du 24 Août 2019 | Les Affaires

En dix ans, Shawinigan a accompli une véritable mutation économique. Un miracle opéré par le maire.