Une nouvelle aide financière pour les petites entreprises touristiques

Publié le 19/01/2023 à 00:01

Chapeautée conjointement par la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et le Réseau des SADC et CAE, une nouvelle aide financière veut soutenir la relance du secteur touristique, l’un des plus touchés par la pandémie, en octroyant jusqu’à 45 000 $ par projet.

Le Projet d’aide aux petites entreprises touristiques se déploie sur tout le territoire québécois avec une enveloppe de 40 millions de dollars. « Il vient compléter l’aide offerte par l’écosystème touristique et respecte les programmes déjà en place », explique Pascal Harvey, directeur général du Réseau des SADC et CAE.

Une aide financière pour les plus petits

Les entreprises touristiques ayant un chiffre d’affaires de moins de 1,5 million sont visées par cette aide financière de courte durée. Les projets doivent être réalisés avant le 31 mars 2023. « On vise des projets de bonification de produits et de services à la clientèle », explique Charles Milliard, président-directeur général de la FCCQ.

Les projets d’achat d’équipement, d’améliorations locatives, d’amélioration de l’expérience client sont tous admissibles à cette aide financière non remboursable. « On vise plus large que d’autres projets pour atteindre le plus grand nombre d’entreprises possible », lance Charles Milliard.

Grâce à ce soutien, les petites entreprises touristiques pourront investir afin d’adapter leurs produits ou services, ou saisir des occasions de développer de nouveaux créneaux. C’est par le code SCIAN qu’on déterminera que les entreprises sont « touristiques ». « Si une entreprise peut justifier son côté touristique sans faire partie d’un des codes ciblés, nous pourrons l’évaluer. On ne veut pas d’entreprises orphelines ! » mentionne Pascal Harvey.

Un projet orchestré conjointement

Provenant de Développement économique Canada pour les régions du Québec, l’enveloppe est gérée conjointement par la FCCQ en milieu urbain et par le Réseau des SADC et CAE en région. « Nous sommes les facilitateurs du projet. On le fait aussi en collaboration avec le milieu touristique », assure Pascal Harvey.

Charles Milliard mentionne également la complémentarité de la collaboration entre les deux réseaux : « On couvre les grandes et moyennes villes avec les chambres de commerce, et les milieux ruraux avec les SADC et CAE. Le mariage est parfait pour la complémentarité. »

D’ailleurs, les deux réseaux en sont à leur troisième collaboration récente et ont précédemment mis sur pied le programme de microsubvention en commerce électronique PCAN ainsi que celui de l’économie circulaire. « On apprend à travailler ensemble, dit Pascal Harvey. On veut rapprocher les acteurs pour soutenir les entreprises. » « Notre but est d’accompagner, de tisser des liens entre les projets, renchérit Charles Milliard. On ne fait pas que transmettre un formulaire pour une aide financière. On veut développer une relation avec les acteurs économiques, que tout l’écosystème se resserre autour des entreprises pour assurer une relance économique forte. »

À la une

Elon Musk déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla

03/02/2023 | AFP

Elon Musk a été déclaré non coupable de fraude pour ses tweets sur l’action Tesla.

Robert Miller, visé par des allégations, quitte la direction de Future Electronics

Radio-Canada a rapporté des allégations selon lesquelles il aurait payé des mineures pour des relations sexuelles.

Bourse: Wall Street finit en baisse

Mis à jour le 03/02/2023 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto a clôturé vendredi en légère hausse.