La révolution numérique : saurez-vous maîtriser la bête?

Publié le 22/11/2018 à 11:03

La révolution numérique est là, et s’impose peu à peu partout. La bête, si l’on peut ainsi surnommer la chose, étend progressivement ses tentacules (l’intelligence artificielle ou IA, l’analytique d’affaires, la robotisation, l’infonuagique, la 5G, l’Internet des objets, la chaîne de blocs et la réalité augmentée), touchant du coup à nombre de domaines d’activités. Évidemment, devant un phénomène d’une telle ampleur et d’une telle importance, on peut être assailli d’un léger vertige. On le serait à moins! Une telle bête peut-elle s’apprivoiser, notamment dans le cadre précis de nos entreprises et de nos organisations?


Jean-François Ouellet, professeur agrégé au Département d’entrepreneuriat et innovation de HEC Montréal et directeur académique du séminaire Pensez comme un stratège de l’intelligence artificielle, offert à l’École des dirigeants HEC Montréal, est convaincu de la chose. Mais, reconnaît-il, les entreprises et les organisations sont souvent hésitantes devant la bête à dresser : « La plupart des organisations ne savent pas trop par quel bout prendre la chose. C’est un peu abstrait pour tout le monde. Et surtout, les organisations entrevoient mal ce que la révolution industrielle et l’intelligence artificielle peuvent vouloir dire pour elles », affirme-t-il.


Qu’à cela ne tienne, Jean-François Ouellet et l’École des dirigeants ont a fait le pari que la révolution numérique peut s’aborder, se comprendre et s’appliquer plus aisément qu’il n’y paraît. À ce titre, le séminaire dont il est l’animateur propose aux participants un parcours en trois modules, chaque module comprenant la soirée du jeudi, de même que les journées du vendredi et du samedi. « Comment aborder la révolution numérique et l’intelligence artificielle? Comment gérer le phénomène dans son entreprise ou dans son organisation? Comment tirer profit de cette révolution numérique? Voilà les questions auxquelles nous répondons dans le cadre précis de ce programme », précise le professeur Ouellet.


La philosophie de l’exercice conjugue bien entendu des notions théoriques à découvrir et à maîtriser et, surtout, le transfert de ces notions dans la réalité des entreprises et des organisations. Montréal étant en voie de se positionner comme l’un des pôles mondiaux en matière de technologies de l’information, des partenaires institutionnels d’ici, tels l'Institut de valorisation des données (IVADO) ou l'Institut des algorithmes d'apprentissage de Montréal (MILA), sont mobilisés dans le cadre du premier module, question de donner aux participants une vue d’ensemble du phénomène de l’intelligence artificielle et d’en voir les principales applications dans le quotidien des entreprises et des organisations.


Le second module met en lumière les immenses possibilités stratégiques induites par l’arrivée de la révolution numérique et l’émergence de l’intelligence artificielle pour les organisations du nouveau millénaire. Ici, rien de mieux pour constater de visu le potentiel de ces bouleversements technologiques que d’aller à la rencontre d’entreprises qui ont déjà dompté la bête! « Nous allons visiter des organisations qui ont fait la transition vers la révolution numérique et l’intelligence artificielle, et nos participants seront en mesure de voir par eux-mêmes ce qu’il en était, et ce qu’il en est depuis l’adoption de l’IA par ces entreprises, et surtout ce que celle-ci a généré comme retombées depuis! », annonce M. Ouellet. Ce dernier précise par ailleurs qu’environ 85 % des entreprises et des organisations pourraient, grâce à l’intelligence artificielle, améliorer leurs façons de faire et, in fine, leur profitabilité.


En dernier lieu, les participants de la formation Pensez comme un stratège de l’intelligence artificielle laisseront temporairement de côté les aspects purement technologiques pour s’attaquer aux aspects managériaux de l’implantation de la révolution numérique et de l’IA en organisation. Car une telle implantation requiert tact, doigté et finesse, puisque l’on travaille ici avec un matériau parfois difficile à apprivoiser, l’être humain. « Comment, dans un tel contexte de nouveauté technologique, recruter le personnel? Comment mener ses troupes dans un tel contexte? Comment remodeler son organisation en fonction de ces nouveaux paradigmes? » Voilà des questions posées par Jean-François Ouellet et qui paraissent, de prime abord, accessoires. Mais l’absence de réponses claires et précises à ces interrogations pourtant cruciales peut générer des impacts d’envergure pour les entreprises et les organisations, compte tenu des investissements requis par l’actuelle révolution numérique.


Certains peuvent en douter, mais le professeur Ouellet, quant à lui, n’en démord pas : « La révolution numérique, largement fondée sur l’IA, est en bonne voie de se généraliser! » Assurez-vous, dès aujourd’hui, de dompter la bête que constitue la révolution numérique, avant que celle-ci ne vous dévore!


Découvrez le programme Pensez comme un stratège de l’intelligence artificielle.


Autre formation animée par Jean-François Ouellet à l’École des dirigeants HEC Montréal :


Programme CDPQ-HEC Montréal - Émergence internationale


 

À suivre dans cette section

Les dossiers partenaires c'est quoi ?

Les dossiers partenaires sont mis à la disposition d'annonceurs désirant publier des contenus destinés à la communauté d’affaires. Les sujets de ces contenus et leur traitement demeurent à l’entière discrétion des annonceurs. Les journalistes de Les Affaires ne sont pas impliqués dans la rédaction de ces contenus.

À la une

10 choses à savoir lundi

Il y a 11 minutes | Alain McKenna

Goodfood pollue moins que l'épicerie, l'action d'Amazon à 3000$US, cette enceinte recycle le plastique non-recyclable!

La gentillesse, un vilain défaut au travail?

BLOGUE. Curieusement, trop de gentillesse peut nuire à la performance d'une équipe, et même de l'entreprise...

Bourse: ce qui bouge sur les marchés lundi

07:01 | LesAffaires.com et AFP

«Trump parle maintenant d'un accord commercial avec la Chine signé rapidement.»