La profession comptable en pleine mutation numérique

Publié le 22/10/2021 à 00:01

Avec la mutation numérique qui s’opère dans toutes les industries, la profession comptable est vouée à la transformation.

Exit la boîte à chaussures remplie de factures que les comptables examinaient minutieusement pour produire le rapport financier annuel. Fini l’analyse sommaire (et souvent en silo) des activités d’une organisation pour avoir une idée de sa performance et de sa situation financière. « Avec les nouvelles technologies, l’interprétation [des données financières] devient plus fine et granulaire. L’information est de qualité supérieure parce qu’il y a plus de données disponibles », explique le consultant et professeur en comptabilité et en certification au Département de sciences comptables de HEC Montréal, Simon Dermarkar.

L’automatisation fait en sorte que les données venant des pièces justificatives numérisées, des comptes bancaires, des cartes de crédit et de toute autre source (financière ou non) peuvent être colligées en temps réel. Des analyses plus raffinées peuvent alors être produites grâce à l’intelligence artificielle, ce qui permet de détailler davantage l’évaluation de la performance et de la situation financière de l’organisation.

« La technologie est déjà rendue beaucoup plus loin que ce qu’on est, à ce jour, en mesure d’incorporer dans le domaine de la comptabilité et de l’audit », admet Simon Dermarkar. Il souligne que l’un des principaux défis consiste désormais à adapter ces systèmes intelligents aux besoins spécifiques des professionnels de la comptabilité et de la certification.

Le consultant aide justement des collègues comptables à s’initier aux nouvelles technologies dans la formation Automatisez vos processus comptables, donnée à l’École des dirigeants de HEC Montréal.

Des responsabilités différentes

Parce que même si la transformation numérique entraîne de profonds changements dans les méthodes de travail des spécialistes de la comptabilité, leurs interventions demeurent nécessaires, ne serait-ce que pour s’assurer du bon fonctionnement de ces systèmes intelligents selon les besoins de leur organisation ou de leurs clients.

L’analyse de données financières représente également une tâche pour laquelle ils sont appelés à consacrer de plus en plus de temps, selon Simon Dermarkar. Ils doivent en effet interpréter toutes les informations générées grâce à l’automatisation et à l’intelligence artificielle, en plus de les certifier et de les communiquer à la haute direction de leur organisation ou à leurs clients.

Plusieurs enjeux

Pour cette profession qui est encadrée par des normes de comptabilité et d’audit, adopter de nouvelles méthodes de travail n’est pas une mince affaire.

« Nos normes indiquent les grandes règles du métier, mais si j’ai de nouveaux outils technologiques qui me permettraient de travailler différemment, est-ce que je vais encore respecter les exigences des normes ? » demande Simon Dermarkar pour illustrer les enjeux soulevés par la transformation numérique.

À cela s’ajoutent les programmes de formation en comptabilité, qui traitent encore très peu de ces nouvelles technologies, tout comme les examens des ordres professionnels. Et il y a les grands cabinets de comptabilité, qui se les approprient déjà et qui créent des outils avec l’aide des géants des technologies, creusant du même coup un fossé entre les plus petites firmes et eux.

La transformation numérique de la profession comptable est inévitable. Tous ses membres sont appelés à découvrir les nouveaux outils technologiques et, surtout, à les apprivoiser et à les comprendre.

 

À la une

Bourse: Wall Street termine en baisse, lestée par prises de bénéfices et Fed

Mis à jour le 03/12/2021 | lesaffaires.com, AFP et Presse canadienne

REVUE DES MARCHÉS. La Bourse de Toronto clôture la séance de vendredi en baisse

À surveiller: Dialogue, Cascades, et la Banque TD

03/12/2021 | Catherine Charron

Que faire avec les titres de Dialogue, Cascades, et la Banque TD? Voici quelques recommandations d’analystes.

Bourse: cinq entreprises technologiques qui offrent un bon potentiel de croissance

03/12/2021 | Denis Lalonde

BALADO. Les entreprises Cognizant, CGI, Converge, Quisitive et Alithya offrent un bon potentiel, dit Vincent Fournier.