Accident d’auto ? Voici ce que vous devez savoir

Publié le 28/04/2015 à 16:48

Par La Capitale

Faut-il avertir l’assurance ? Si oui, quand faut-il le faire ?

Pour en savoir plus, cliquez ici

Si vous avez déjà eu un accident d’auto, vous avez peut-être hésité ou attendu avant d’appeler l’assurance. Surtout s’il s’agissait d’un simple accrochage ou si vous avez « juste » endommagé légèrement une clôture…

Si cela vous arrive à nouveau, n’hésitez pas : que votre véhicule ait été accidenté, vandalisé ou volé, vous devez appeler votre assureur le plus rapidement possible.

« Souvent, quand il s’agit de petits accrochages, les gens n’appellent pas leur assureur, parce que les dommages ne sont pas importants », explique Pierre Duchesne, coordonnateur aux normes, assurances des particuliers, à La Capitale.

C’est une erreur, dit-il, parce que l’expert en sinistre de la compagnie d’assurance peut vous aider, en vérifiant qu’il n’y a pas de dommages qui ressortiront plus tard.

Si vous hésitez à déclarer l’incident, de peur que vos primes soient relevées en conséquence, rassurez-vous : « S’il n’y a pas de réclamation, ça n’affectera pas votre dossier. »

En d’autres mots, si vous déclarez un sinistre, sans faire de réclamation, l’incident n’aura aucun impact sur votre prime d’assurance automobile.

Ce qui est inscrit à votre dossier

Saviez-vous que même si vous ne déclarez pas un sinistre, il peut apparaître dans votre dossier ? Si le conducteur de l’autre véhicule ou si quelqu’un qui a subi des dommages dans l’incident fait une réclamation, ce sera noté à votre dossier.

En fait, tous les sinistres automobiles (collision, bris de vitre, incendie de votre véhicule, vol, etc.) sont inscrits au Fichier central des sinistres automobiles, pendant six ans.

Il est donc inutile d’essayer de cacher un incident et vous avez avantage à communiquer rapidement avec l’assureur, qui vous aidera à régler rapidement la situation.

Si une réclamation est nécessaire, le processus s’en trouvera accéléré.

Quand survient un sinistre automobile

Si vous êtes impliqué dans un incident, plusieurs scénarios peuvent se présenter :

- S’il s’agit d’un simple accrochage, vous n’avez qu’à remplir un constat amiable avec l’autre conducteur. Ce document servira à votre assureur à déterminer votre part de responsabilité et l’indemnité à laquelle vous avez droit ;

- S’il y a des dommages à la propriété d’autrui, comme une clôture ou une résidence, appelez la police et restez sur place. Les dommages sont couverts par le volet responsabilité civile de votre police d’assurance automobile ;

- Si des réparations mineures urgentes sont requises pour votre sécurité ou pour remettre rapidement le véhicule en circulation, prenez des photos des dommages initiaux, afin que votre assureur puisse constater les dégâts. De plus, conservez les factures et les pièces endommagées, que votre assureur voudra examiner.

La réclamation d’assurance, en cinq étapes

Peu importe l’assureur et le type de sinistre automobile, les étapes à franchir sont similaires. Il y en a cinq :

1. Déclaration du sinistre à l’assureur : c’est l’étape initiale où vous devez fournir le constat amiable et le rapport de police ;
2. Établissement de la responsabilité par l’assureur ;
3. Évaluation des dommages et du coût des réparations ;
4. Entente sur le montant qui sera accordé, selon votre contrat d’assurance ;
5. Versement de l’indemnité.

Qui choisit le garage ? (et autres questions)

Les assureurs peuvent généralement vous diriger vers un garage ou un carrossier accrédité, près de chez vous. Vérifiez auprès de votre assureur afin de vous assurer que c’est vous qui décidez.

Avez-vous droit à une voiture de location ? La plupart des assureurs défraient les coûts de location d’un véhicule de remplacement pendant que votre auto est au garage. Au moment de choisir un assureur, vérifiez ce qui est prévu au contrat.

Qui reçoit l’argent ? Habituellement, le réparateur vous demandera de lui signer un document qui lui permet d’être payé directement par l’assureur. Si c’est le cas, c’est au réparateur que vous paierez la franchise.

Votre prime augmentera-t-elle ?

Le montant de la prime d’assurance auto est déterminé au moment du renouvellement de la police. Plusieurs facteurs entrent dans le calcul de la prime, notamment l’usage que vous faites de votre auto, l’endroit où vous habitez et votre dossier de conduite.

Les assureurs tiennent compte du nombre de réclamations effectuées durant les 5 à 6 années précédentes. Il faut noter que le montant des réclamations n’a pas d’impact sur la prime.

Vous avez des questions? Visitez le site de La Capitale pour en savoir plus sur l’assurance automobile.

À la une

«On a rebondi en Chine grâce à la discipline», dit un dirigeant de Savaria

27/03/2020 | François Normand

Son usine de Huizhou, au nord de Hong Kong, a rouvert et a reparti sa production, sans que personne ne soit malade.

«On ne lâche pas»

27/03/2020 | Marine Thomas

En ces temps durs, nos journalistes en télétravail sont au front pour vous offrir la meilleure information possible.

Le plan d'aide d'Ottawa bien reçu

Mis à jour le 27/03/2020 | La Presse Canadienne

Le gouvernement Trudeau ne semble pas se fixer de plafond devant l'ampleur des fonds nécessaires en ces temps de crise.