Passez les douanes américaines à l’aéroport de Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 03 Octobre 2015

Passez les douanes américaines à l’aéroport de Québec

Offert par Les Affaires


Édition du 03 Octobre 2015

Par Claudine Hébert

Plusieurs indices indiquent que l’aéroport international Jean-Lesage de Québec (AQI) pourrait bientôt posséder un centre de prédédouanement pour les vols en direction des États-Unis.

Cliquez ici pour consulter le dossier Voyage d'affaires : services VIP dans les aéroports

Des membres de la U.S. Customs and Border Protection ont visité l’aéroport au printemps dernier. Accompagnée de représentants de l’ambassade américaine et de Transports Canada, l’organisation des douanes américaines a paru très enthousiaste par ce qu’elle a vu. « Les Américains ont apprécié nos infrastructures qui sont en pleins travaux d’agrandissement. Pour eux, il s’agirait d’un centre de prédédouanement qui pourrait être aménagé clés en main selon leurs directives. Ça leur plaît beaucoup », fait savoir Mathieu Claise, directeur des communications de l’AQI.

La direction de l’aéroport procède actuellement à des travaux d’agrandissement qui permettront de doubler la superficie de l’aérogare et d’ajouter quatre nouvelles portes. Une des pistes sera également réaménagée. La fin des travaux, estimés à 277 millions de dollars, est prévue pour 2018.

La présence d’un centre de prédédouanement au départ de Québec permettrait de diminuer considérablement le temps de correspondance des passagers en sol américain. Il ne serait plus nécessaire pour les passagers de passer à la douane américaine une fois arrivés aux États-Unis. « Sur le 1,6 million de passagers qui ont transité par l’aéroport de Québec en 2014, près de 300 000 ont voyagé en direction des États-Unis », tient à préciser M. Claise. L’aéroport de Québec dispose de liens directs avec Chicago, Philadelphie, New York JFK, New York Newark, Orlando, Fort Lauderdale et West Palm Beach.

Présentement, huit aéroports canadiens bénéficient d’un tel centre, soit ceux de Montréal, Toronto, Vancouver, Calgary, Edmonton, Halifax, Ottawa et Winnipeg.

Outre l’infrastructure moderne de l’aéroport de Québec, un autre facteur pourrait accélérer la mise en place du service de prédédouanement. « Les Américains souhaitent que, d’ici 2024, 33 % des passagers entrant aux États-Unis soient déjà dédouanés », indique M. Claise, persuadé que l’aéroport de Québec offrira ce service d’ici la fin des travaux.

En outre, l’aéroport de Québec jouit d’une excellente réputation dans l’industrie aéroportuaire. L’Airport Service Quality lui a décerné à trois reprises (2010, 2011 et 2013) les honneurs du meilleur aéroport régional dans la catégorie « Moins de 2 millions de passagers », en Amérique du Nord. L’aéroport a obtenu le 2e rang en 2012 et en 2014, devancé par l’aéroport de Victoria, en Colombie-Britannique.

Un salon VIP populaire auprès des entreprises

En attendant le centre de prédédouanement, tous les voyageurs d’affaires, sans exception, peuvent désormais utiliser le salon VIP de l’aéroport. Depuis l’an dernier, le salon, équipé d’un foyer, de services de restauration et de bar, est accessible à tous les voyageurs prêts à débourser les 35 $ pour y accéder. « Ce sont principalement des gens d’affaires qui utilisent le service. Nous avons développé pour les entreprises un carnet de 10 accès pour 275 $. On en a vendu une centaine », conclut M. Claise. 

Cliquez ici pour consulter le dossier Voyage d'affaires : services VIP dans les aéroports

À suivre dans cette section


image

DevOps - Québec

Mercredi 26 février


image

Usine 4.0 – Québec

Mercredi 18 mars


image

Expérience citoyen

Mercredi 01 avril


image

Objectif Nord

Mardi 07 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 22 avril


image

CONNEXION

Jeudi 07 mai


image

Gestion agile

Mercredi 27 mai

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Votre chaîne d'approvisionnement peut-elle résister aux virus?

22/02/2020 | François Normand

ANALYSE - Les chaînes d'approvisionnement sont vulnérables. Voici trois stratégies pour réduire les risques de rupture.

Titans techno: un peu trop tôt pour parler de fièvre

BLOGUE. Les parallèles avec la bulle dot-com de 2000 se multiplient. Voici quelques repères.

À surveiller: les titres qui ont retenu votre attention

22/02/2020 | lesaffaires.com

(Re)voici quelques recommandations qui pourraient influencer les cours prochainement.