La formation fait bon ménage avec les industries à Terrebonne

Publié le 04/09/2015 à 17:09

La formation fait bon ménage avec les industries à Terrebonne

Publié le 04/09/2015 à 17:09

Un Cégep, un centre de formation professionnelle, un café et des complexes sportifs : lorsqu'on arrive par la route 640, l'entrée du Parc industriel Côté-Est de Terrebonne présente un décor pour le moins inusité. Et ce maillage serré entre le pôle académique et les entreprises donne déjà des résultats.


Cliquez ici pour consulter le dossier Région : Parcs industriels


Terrebonne récolte aujourd'hui les fruits d'un zonage intrigant. Dans les années 1990, les discussions de la municipalité avec les milieux scolaires ont déterminé un pôle académique sur le Boulevard des Entreprises, à l'entrée du parc industriel Côté Est. Le Centre de formation professionnelle (CFP) des Moulins y a d'abord été inauguré en 1997, puis la nouvelle antenne de Cégep de Lanaudière, le Collège constituant de Terrebonne, a fait son nid sur le terrain adjacent en 1998.


La municipalité a par la suite implanté la Cité du sport, notamment composée d'une piscine, d'une patinoire, ainsi que d'un soccerplex convertible en centre d'exposition. Quelques services de proximité sont apparus dans le voisinage, comme une garderie et un Café Dépôt.


« On voulait créer une synergie économique, dit Marc-André Fullum, chef de service, développement économique, à la Ville de Terrebonne. Le but ? Générer de la vie sur le site le matin, le jour et le soir. Pour ce faire, la municipalité a misé sur une mixité des usages basés sur des activités complémentaires qui « aide à la qualité de la formation et la qualité de vie de la main-d'oeuvre ». 


Des écoles et des travailleurs


Un parc industriel, dans sa définition classique du terme, constitue un lieu inhabituel pour un établissement collégial. « Initialement, quand le Cégep est arrivé ici, c'était vu comme un handicap. On occupait des espaces qui auraient pu être consacrés à l’industrie. Maintenant c'est vu comme un avantage, en tout cas de notre point de vue », dit d'entrée de jeu Michel Rouleau, directeur du Collège constituant de Terrebonne depuis environ six ans.


Les trois formations techniques offertes par l'établissement - design industriel, technologie électronique industrielle et comptabilité de gestion – bénéficient directement de la proximité géographique des entreprises, notamment quand vient le temps de réviser les programmes pour les adapter au marché du travail.


Le fait d’être sur le même site « réduit la distance physique, mais aussi virtuelle avec les manufacturiers », juge Sylvain Poirier, directeur d'Inédi, le centre d'expertise et de formation en design industriel du Collège de Terrebonne. « On fait partie de la gang , ajoute-t-il. Cela teinte toutes nos relations. On croise des entreprises, c'est facile de les approcher et elles viennent peut-être plus aisément nous voir parce qu'elles passent devant nous tous les jours. »


Les entreprises empruntent régulièrement des équipements et des locaux dans le CFP des Moulins et dans le Collège de Terrebonne, comme des ateliers de teintures ou des imprimantes 3D. Inversement, certaines formations plus pointues de ces établissements peuvent se déplacer en milieu de travail.


Cliquez ici pour consulter le dossier Région : Parcs industriels



image

Objectif Nord

Mardi 09 avril


image

Femmes Leaders

Mercredi 24 avril


image

Gestion agile

Mercredi 08 mai


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

À la une

Nous sommes vulnérables à une nouvelle crise financière

23/03/2019 | François Normand

ANALYSE - «Sommes-nous plus en sécurité qu'en 2008? Oui, mais nous ne le sommes pas assez.» - Christine Lagarde du FMI.

Bourse: les gagnants et perdants de la semaine

22/03/2019 | Martin Jolicoeur

BILAN. Quels sont les titres qui ont le plus marqué l'actualité boursière de la dernière semaine?

Bourse: que penser du nouveau signal de récession?

BLOGUE. Le risque de récession augmente, mais le signal de l'inversion des taux divise encore les financiers.