L'avion, le terrain de jeu d'Yan Bouchard


Édition du 05 Décembre 2015

L'avion, le terrain de jeu d'Yan Bouchard


Édition du 05 Décembre 2015

« Je préfère faire parler les chiffres plutôt que les compiler. » – Yan Bouchard, analyste de gestion de programme chez Bombardier Aéronautique.

Yan Bouchard, 37 ans, est analyste de gestion de programme chez Bombardier Aéronautique, où il travaille depuis 12 ans. Il fait partie d'un comité réduit chargé de prendre des décisions sur l'aménagement intérieur de deux prochains avions d'affaires de l'avionneur, les Global 7000 et 8000, qui devraient être mis en service en 2018.


Cliquez ici pour consulter le dossier Profession: comptable


Le job de ce CPA-CMA : analyser les impacts de matériaux et d'équipements pour l'intérieur des avions et recommander les meilleures solutions. Par exemple, c'est lui qui détermine le prix à facturer si un client demande un ajout dans son avion, comme une douche ou un lit.


«Je ne dois pas prendre seulement en compte le coût de l'aménagement, mais aussi les conséquences sur le poids de l'avion, l'échéancier, etc.», explique Yan Bouchard, qui a été analyste financier, puis chef d'une équipe d'analystes financiers avant de faire le saut, en 2013, vers un poste plus stratégique.


Un rassembleur


Il passe peu de temps à son bureau, devant son ordinateur. «Je travaille constamment avec les acheteurs qui négocient les contrats et les ingénieurs. Je suis toujours sur le terrain pour récolter des informations qui me permettent ensuite de faire mon analyse et de présenter mes recommandations au comité de décision», précise Yan Bouchard, le seul comptable de l'équipe, qui comprend une dizaine de personnes.


C'est lui qui doit expliquer que telle idée ou tel matériau est trop coûteux comparativement aux avantages qu'il procure. «Il faut être capable de convaincre les gens, car on ne peut pas toujours trancher ni imposer. J'ai une personnalité de rassembleur, ça m'aide à mener tout le monde sur la meilleure voie», dit celui qui est coach et capitaine d'une équipe d'ultimate frisbee.


«Dans l'équipe de décision, les gens sont sensibilisés aux contraintes financières, mais il faut de la fermeté pour faire des recommandations contre l'adoption d'un élément qui, par exemple, est soutenu par les vendeurs, car il faciliterait leur travail de promotion du produit», ajoute M. Bouchard.


Pour Yan Bouchard, l'entreprise était la voie toute tracée de sa carrière. «Je préfère faire parler les chiffres plutôt que les compiler. Je voulais sentir les effets de mon travail, travailler sur un produit, voir sortir quelque chose de concret à la fin.»


Dans une grande entreprise comme Bombardier Aéronautique, les perspectives de développement de carrière sont nombreuses. Maintenant qu'il a occupé un poste dans lequel il a pu accroître son leadership et prouver sa capacité à adopter une vision stratégique, Yan Bouchard pourrait gérer des équipes de plus grande taille, voire, à plus long terme, viser des postes de directeur de programme ou de vice-président.


Cliquez ici pour consulter le dossier Profession: comptable


image

Gestion du changement

Mardi 17 septembre


image

Usine 4.0

Mardi 24 septembre


image

Impartition TI

Mercredi 09 octobre

DANS LE MÊME DOSSIER

Sur le même sujet

La Banque mondiale demande des explications à Bombardier

L’organisme lui a transmis une lettre de demande de justification relative à un contrat de matériel ferroviaire.

Bombardier: stupeur et inquiétude à Belfast

02/05/2019 | Martin Jolicoeur

L'annonce de Bombardier ajoute à l'inquiétude économique entourant le Brexit en Irlande du Nord.

À la une

Immobilier: l'activité et les prix grimpent de 3% en avril

16:42 | Les Affaires - JLR

Bulletin JLR-LesAffaires. Le marché du condo continue d’avoir le vent dans les voiles, à l'exception de Laval et Québec.

Le FMI juge que le Canada ne devrait pas assouplir ses règles hypothécaires

«Cela serait malvenu, car la dette des ménages reste élevée», explique-t-il dans un rapport.

Le marché de la propriété de luxe en croissance au Québec

BLOGUE INVITÉ. Dans la région de Mtl, 3% des unifamiliales vendues en 2018 ont été acquises au coût de 980 000$ ou plus.