De l'ambition à revendre

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 10/11/2010 à 11:30

De l'ambition à revendre

Publié le 09/10/2010 à 00:00, mis à jour le 10/11/2010 à 11:30

Par Pierre Théroux

SNC-Lavalin, qui a des bureaux dans 35 pays, entend augmenter à 70 % d'ici cinq ans le pourcentage de ses revenus obtenus à l'étranger. Dans sa mire : les pays du BRIC, le Moyen-Orient et l'Asie du Sud-Est. Actuellement, 53 % de son chiffre d'affaires vient de contrats obtenus au Canada. SNC-Lavalin tire 15 % de ses revenus de l'Afrique, 10 % du Moyen-Orient, 9 % de l'Europe, 5 % de l'Amérique latine, 4 % des États-Unis et 3 % de l'Asie. " Nous sommes déjà le chef de file mondial dans le secteur des mines et de la métallurgie, nous allons le devenir dans les domaines de la pétrochimie, de l'énergie et des transports ", affirme Pierre Duhaime, son pdg.

Présente sur la scène internationale depuis le début des années 1970, Dessau mise elle aussi sur une croissance à l'étranger. " Il y a un fort potentiel que nous continuons d'exploiter grâce à notre expertise ", dit Jean-Pierre Sauriol. Dessau, dont les secteurs d'activité sont la construction, l'énergie, le transport et les télécommunications, est notamment présente dans la région du Maghreb, de même qu'en Amérique du Sud et en Amérique centrale.

Même son de cloche chez CIMA +, dont les mandats internationaux l'amènent à travailler en Afrique, mais aussi en Amérique centrale, en Asie et au Moyen-Orient.

" Les demandes mondiales en énergie iront en augmentant et nous avons une expertise dans le domaine de l'hydroélectricité et des énergies propres ", dit son président.

Travailler à plusieurs

Et rien n'empêche les firmes québécoises de travailler avec d'autres sociétés étrangères, comme elles le font déjà pour plusieurs projets, telle la construction d'une autoroute de 1 216 km, aménagée au coût de 11 milliards de dollars, qui traverse l'Algérie entre les frontières marocaine et tunisienne. Ce tronçon algérien est construit par un consortium japonais et un groupe chinois, sous la supervision de Dessau. Une autre québécoise, Teknika HBA, a été recrutée par le consortium nippon pour la réalisation des audits de qualité d'une partie de 400 km entre la wilaya (province) de Bordj Bou Arreridj et la frontière tunisienne.

À la une

Crise des approvisionnements: une solution 3D pour les PME manufacturières

Une entreprise veut aider les PME manufacturières à s'approvisionner en petits lots de pièces grâce à l'impression 3D.

Quand changer sans cesse de façon de travailler fait flipper...

MAUDITE JOB! «100% bureau. Puis 100% télétravail. Puis travail hybride. Au secours, mon équipe a le tournis!»

Le Congrès américain se démène pour éviter une paralysie de l’État fédéral

Il y a 56 minutes | AFP

Les parlementaires américains n’ont plus qu’un jour et demi pour s’entendre sur une nouvelle loi de finances.